Geneviève Hébert réélue: « Je veux être la députée de tous les citoyens de Saint-François »

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Geneviève Hébert réélue: « Je veux être la députée de tous les citoyens de Saint-François »
Geneviève Hébert a été réélue à titre de députée de Saint-François lors du scrutin du 3 octobre. (Photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

POLITIQUE. La députée sortante de Saint-François, Geneviève Hébert, a remporté son pari de décrocher un second mandat, au terme du scrutin de lundi soir (3 octobre). Même si elle a été élue à titre de représentante de la Coalition avenir Québec, l’élue a tenu un discours rassembleur et souhaite « être la députée de tous les citoyens ».

D’entrée de jeu, Mme Hébert a tenu à souligner le travail des autres candidats dans la circonscription, dont celui de sa plus proche rivale, la solidaire Mélissa Généreux. « Quand on se présente en politique, c’est parce qu’on a des convictions. On met du temps, de l’énergie et, personnellement, je tiens à féliciter les autres candidats. Ç’a été une belle campagne dans Saint-François. On a eu de beaux débats, de beaux échanges », a lancé la députée lors d’un rassemblement partisan du côté de Sherbrooke.

« Je veux continuer à travailler de manière positive et constructive, comme je l’ai fait au cours des quatre dernières années, poursuit-elle. Je veux aussi représenter les gens de toutes les allégeances. Quand on est députée, ce n’est pas seulement pour représenter les gens qui ont voté pour nous, c’est pour tout le monde. Et plus on joindra nos forces ensemble, plus on va être capable de relever les défis qui nous confrontent. On l’a vu avec la pandémie. Les quatre années qui sont devant nous, je ne sais pas ce qui va se passer, mais je suis sûre qu’avec tous les citoyens, on va en faire plus et on va faire mieux pour Saint-François. » 

Les observateurs avaient prédit une lutte serrée dans Saint-François. La candidate caquiste a-t-elle senti une certaine pression supplémentaire de garder son siège durant les 36 derniers jours? « Au début de la campagne, j’ai dit à mon directeur de campagne que je ne regarderais pas les sondages. Bien sûr, les gens nous en ont parlé. Mais, j’ai gardé le focus et je n’ai rien tenu pour acquis. C’est sûr qu’on vit tous un certain stress en campagne, mais j’ai toujours eu une belle réception sur le terrain. »

LES ENJEUX PRIORITAIRES

Celle qui a décroché un second mandat souligne que l’inflation a été l’un des sujets les plus discutés durant ses nombreuses rencontres durant la campagne. « Le coût de la vie qui a augmenté inquiète les gens. On va regarder nos engagements et, surtout, les respecter. »

Mme Hébert promet aussi de s’assoir avec les acteurs du domaine de la santé pour trouver une solution à la question d’une ouverture plus élargie de l’urgence de l’hôpital de Coaticook. 

« Il ne faut pas oublier tout ce qui touche au monde scolaire et à la main-d’œuvre. J’ai eu tout plein de pistes de solution qui ont été évoquées par les acteurs du milieu. Je compte les amener à Québec. »

La députée caquiste a également rappelé les engagements de son parti relatifs à l’agriculture ainsi qu’à l’achat local. « Je veux aussi propulser le statut d’institut bioalimentaire au CIARC [Centre d’initiatives en agriculture de la région de Coaticook] que l’organisme veut mettre en place. Je veux m’atteler à cette reconnaissance », dit-elle en mentionnant qu’elle poursuivra son travail pour trouver du financement récurrent pour le Centre de formation professionnelle – CRIFA. 

« Au final, mon rôle sera de servir tous les citoyens. Et aussi de les servir concrètement. J’aime m’investir et je ne le fais pas seulement qu’en paroles. Je suis aussi physiquement présente, à leurs côtés. Et c’est le meilleur moyen d’apprendre à connaître la réalité des gens », conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires