Geneviève Hébert dresse un bilan positif de sa première année à titre de députée de Saint-François

Par Vincent Cliche
Geneviève Hébert dresse un bilan positif de sa première année à titre de députée de Saint-François
La députée de Saint-François, Geneviève Hébert. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

POLITIQUE.Aux dires de la députée de Saint-François, Geneviève Hébert, le premier ministre du Québec, François Legault, a visionné la vidéo «lipdub» réalisée par la communauté de Compton pour l’agrandissement de son école primaire.

«Ç’a fait beaucoup jaser. Ç’a tiré sur une corde sensible. Je suis certaine que ç’a eu un impact positif sur l’avancement du dossier», lance l’élue caquiste, invitée à faire le bilan de sa première année au sein du gouvernement.

Le projet de l’agrandissement de l’école primaire Louis-St-Laurent de Compton figure parmi ses dossiers prioritaires dans la circonscription. «Le dossier sera bientôt étudié par les fonctionnaires et j’ai l’intention qu’il ne soit pas refusé une quatrième fois, martèle Mme Hébert. Le seul point qui accroche, c’est la règle du 20 kilomètres [laquelle stipule que si les classes dans un tel rayon ne sont pas pleines, ces élèves devront être déménagés à cet endroit].»

L’élue croit obtenir une réponse du ministère de l’Éducation en novembre prochain.

Agriculture et santé

En matière de santé, Mme Hébert dit porter le combat de la Clinique médicale de Coaticook et son manque prévu de médecins en raison de quatre départs à la retraite. «Je suis très sensible à cette réalité et c’est pourquoi je me suis battue pour obtenir un troisième [médecin] facturant pour la région. C’est majeur pour Coaticook. Je suis consciente qu’il y a encore beaucoup à faire. Il ne faut pas oublier non plus les IPS [infirmières-praticiennes-spécialisées]. Il y a un de ces postes à combler à Coaticook. Elles peuvent prendre jusqu’à 1000 patients, ce qui aidera énormément à la charge de la clinique. Même chose pour les pharmaciens, qui pourront aider dans la première ligne.»

Côté agriculture, la députée de Saint-François salue l’annonce de 250 M$ qui aidera la relève agricole à la grandeur de la province. «On souhaite faire cheminer le dossier de la ferme-école du CIARC et aider l’organisme à trouver un financement récurrent.»

Une note parfaite pour l’engagement

Si elle avait à se donner une note pour sa première année, Geneviève Hébert s’accorderait un 10/10 «pour le cœur, le dévouement et ma présence sur le terrain». «Pour ce qui est de mes dossiers, j’irais plutôt vers un 8/10. J’ai encore beaucoup de choses à apprendre.»

Notons que Mme Hébert a également ouvert un bureau-satellite à Coaticook, situé dans les locaux de l’hôtel de ville. Elle-même ou un membre de son équipe y assure une présence de façon hebdomadaire.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires