Fermetures des églises de Saint-Malo et Saint-Herménégilde: les maires régissent 

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Fermetures des églises de Saint-Malo et Saint-Herménégilde: les maires régissent 
Le maire de Saint-Malo, Benoit Roy. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

RÉACTIONS. L’annonce de la fermeture des églises de Saint-Malo et de Saint-Herménégilde n’a pas été une surprise pour les communautés concernées. Les maires Benoit Roy et Steve Lanciaux souhaitent attendre pour voir s’il y a des investisseurs intéressés avant d’injecter des fonds publics pour donner une deuxième vie à ces bâtiments.

« On le sait depuis presque un an que ça va fermer, avance le maire de Saint-Malo, Benoit Roy. On ne connaissait pas la date définitive. Disons que ça n’a pas été une grande surprise pour les gens ici. Il y a quand même une certaine tristesse, surtout pour ceux qui allaient à la messe chaque semaine. Il n’y avait pas foule, mais c’était important pour ceux qui s’y rendaient. »

LES DÉTAILS DES FERMETURES

Depuis quelques semaines, Saint-Malo a formé un comité chargé de l’avenir de l’église. « Est-ce qu’un organisme à but non lucratif pourrait s’en porter acquéreur? La Municipalité? On est encore en discussions », lance M. Roy.

Ce dernier croit en plusieurs utilisations pour faire revivre l’église. « On pourrait la transformer en musée. Il y a une personne ici qui a plein d’archives. On pourrait en faire une salle d’exposition et raconter l’histoire de Saint-Malo à travers les années. »

L’idée d’un café-bistro ou celle d’une salle de spectacles pourraient être étudiées. « Tout ça est très embryonnaire », dit cependant le maire.

« On veut conserver l’église. C’est une richesse. C’est nos racines. Ce sont nos grands-parents qui l’ont construite », rappelle-t-il. 

« ON NE LAISSERA PAS DÉPÉRIR L’ÉGLISE »

Du côté de Saint-Herménégilde, on se doutait bien qu’une décision quant à la fermeture de l’église du village allait tomber incessamment. Une rencontre avait d’ailleurs été convoquée pour informer les paroissiens d’une certaine démarche en décembre dernier.

Le maire de Saint-Herménégilde, Steve Lanciaux.

Pour le moment, le maire Steve Lanciaux souhaite voir des investisseurs démontrer de l’intérêt face au bâtiment. « C’est la chose à faire. Si personne ne se manifeste, en tant que Municipalité, on pourrait aller de l’avant. Chose certaine, on ne laissera pas dépérir l’église », mentionne l’élu.

Quant à savoir ce qui pourrait prendre place à l’intérieur de l’église, le premier magistrat se montre avare de commentaires. « J’ai des projets en tête, mais je veux les garder pour moi pour le moment. Je les ai déjà partagés avec ma directrice générale. Saint-Herménégilde a déjà son centre communautaire, alors ça ira vers une autre vocation. On veut combler les besoins qu’on a. »

« S’il arrive que la Municipalité achète l’église, ce seront les citoyens qui auront le dernier mot. Après tout, c’est leur argent. Avec l’économie d’aujourd’hui, il faut faire attention à nos dépenses. On a été chanceux cette année. Notre hausse de taxes n’a pas été trop élevée. On veut continuer ainsi. » 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires