East Hereford: Circuits frontières a de la difficulté à recruter

Par Vincent Cliche
East Hereford: Circuits frontières a de la difficulté à recruter
En période estivale, Circuits frontières accueille de nombreux adeptes de vélo de montagne. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

EAST HEREFORD. L’organisme Circuits frontière peine à recruter des jeunes pour s’occuper de ses nombreux kilomètres de sentiers, du côté d’East Hereford.

Le regroupement, qui offre des pistes de vélo de montagne en période estivale et du ski de montagne l’hiver, s’était inscrit au programme Emplois d’été Canada, le printemps dernier, pour combler un poste au sein de son équipe. Malheureusement, l’initiative n’a pas remporté le succès escompté. «Les seuls CV que nous avons reçus provenaient de gens plus âgés et qui ne répondaient pas au critère du programme», souligne la nouvelle directrice de Circuits frontières, Audrey Bridger.

«Il y a peut-être moins de jeunes au village et c’est un milieu plutôt isolé», reconnaît-elle pour expliquer le manque d’intérêt des jeunes travailleurs.

Néanmoins, l’organisme espère recruter l’an prochain. «Pour faire partie de l’équipe, il ne faut qu’avoir du plaisir à être dehors, à travailler dans la bouette et aimer être dans la nature», commente Mme Bridger.

PRÉSENCE DE LA BERCE COMMUNE

Autre nouvelle à souligner pour les utilisateurs des sentiers de Circuits frontières. On a récemment noté la présence de la berce commune à l’entrée du sentier de La Grange.

Bien que plus petite en taille que la berce du Caucase, cette plante peut âtre tout aussi toxique, rappellent les ingénieurs forestiers.

On demande donc aux randonneurs de demeurer dans les sentiers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires