Dossier de l’urgence de Coaticook: changement de ton entre la Municipalité et les dirigeants du CIUSSS

Par Vincent Cliche
Dossier de l’urgence de Coaticook: changement de ton entre la Municipalité et les dirigeants du CIUSSS
Le maire de Coaticook, Simon Madore, entend porter le dossier de l'urgence au cours des prochaines semaines. On le voit ici lors de la manifestation de novembre dernier. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

SANTÉ. Avoir une urgence ouverte 24 heures sur 24, sept jours sur sept. L’objectif du maire de Coaticook, Simon Madore, est demeuré le même depuis la modulation des heures d’opération de l’hôpital de Coaticook, l’automne dernier. La façon de s’y prendre pour y arriver, par contre, a changé.

«C’est sûr qu’au départ, on y est allé avec une certaine confrontation. On a tenu une manifestation à l’extérieur de l’hôpital. On voulait démontrer à quel point la population tenait à son urgence. Il y avait aussi certaines craintes de la part des citoyens à l’idée de devoir se déplacer vers Sherbrooke ou Magog en plein milieu de la nuit. Je pense qu’on a réussi à démontrer tout ça et à se faire entendre», souligne le premier magistrat.

Lors de rencontres tenues à la fin de la dernière année, l’élu admet également avoir été relativement ferme dans ses demandes. «Il y avait place à la discussion, mais ce que nous voulions par-dessus tout était très clair.»

À l’écoute des doléances des dirigeants du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, le maire Madore croit qu’il est maintenant temps d’adopter une nouvelle stratégie. «On comprend le contexte actuel. C’est une tempête parfaite avec la pandémie, l’absence du personnel et le manque de main-d’œuvre. Pour le moment, il est pratiquement impossible d’obtenir ce que nous voulons. Toutefois, une fois la pandémie terminée, on sera toujours là à revendiquer que notre urgence soit ouverte en tout temps.»

Notons que les intervenants de la région de Coaticook rencontreront les dirigeants du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, le 20 janvier prochain. Le sujet de l’urgence sera une fois de plus à l’ordre du jour. «On regardera les solutions à court terme qui pourront être mises de l’avant pour avoir une meilleur accessibilité aux soins.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Lorraine Sharpe
Lorraine Sharpe
5 mois

Parfait M. le Maire. Lachez pas nous sommes derrière vous