Dixville prêt à donner 20 $ l’heure pour un sauveteur

Par Vincent Cliche
Dixville prêt à donner 20 $ l’heure pour un sauveteur
Patrick Lajeunesse est agent de développement à la Municipalité de Dixville. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

EMPLOI. Même avec un salaire alléchant de 20 $ l’heure, la Municipalité de Dixville peine à recruter un sauveteur en vue de la saison estivale.

Aux yeux de l’agent de développement de la Municipalité, Patrick Lajeunesse, il s’agit d’une réelle problématique. «Ça fait trois semaines qu’on fait tourner notre annonce, mais sans succès, se désole le principal intéressé. Malgré un salaire pour le moins intéressant, on n’a reçu aucun CV.»

Rappelons que Dixville a fait l’achat de cette installation aquatique lors du démantèlement des bâtiments de l’organisme Dixville Home lors des dernières années. «Avec les chaleurs qu’on a connues récemment en été, je pense que la piscine est devenue quasi essentielle au bien-être de nos citoyens. Même chose pour les jeunes qui l’utilisent lors des sorties des services d’animation estivale. Si on ne peut trouver un sauveteur, on ne pourra l’utiliser.»

Même problème à la Coop

La Coopérative de solidarité de Dixville peine elle aussi à trouver un cuisinier. «C’est un réel défi, surtout pour un restaurant un peu plus éloigné», admet M. Lajeunesse.

Le départ de cet employé a fait en sorte que l’organisme a dû amputer une journée à son horaire. «On travaille maintenant davantage les soupers communautaires. Ça nous sert d’activité-bénéfice», explique l’agent de développement à titre de solution.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires