Développement des Érables: la Chambre de commerce de Coaticook privilégie une meilleure communication

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Développement des Érables: la Chambre de commerce de Coaticook privilégie une meilleure communication
Francis Riendeau est le président de la Chambre de commerce et d'industrie de la région de Coaticook.  (Photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

ÉCONOMIE. Si la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook (CCIRC) se dit favorable au développement domiciliaire des Érables, l’organisme propose cependant de revoir les moyens de communication avec la population touchée par ces changements.

Aux yeux de la CCIRC, la densification amenée par des projets immobiliers permettra de mieux répondre aux besoins criants de main-d’œuvre et en logements abordables dans la région. « Avec plus de 300 postes à pourvoir dans la région, la CCIRC voit d’un œil positif l’arrivée de nouveaux logements dans le marché immobilier à Coaticook. Cela va permettre l’attraction et la rétention d’un plus grand nombre de travailleurs, d’attirer des jeunes et des familles à venir s’établir dans notre région, et donc de supporter directement nos commerces et nos industries locales dans leurs besoins en main-d’œuvre, en croissance et en développement au courant des prochaines années », fait savoir le regroupement économique, par voie de communiqué.

Malgré les retombées économiques positives, la Chambre de commerce propose une réflexion sur la structure de gestion de la Ville de Coaticook dans ce type de projet. « Le manque de consultation et de communication avec la population concernée est le principal enjeu, fait-elle remarquer. La consultation publique dans ces types de projets est mandataire pour donner confiance au public quant au sérieux et à la validité du processus, et afin de garantir la crédibilité et le professionnalisme de la démarche. Des idées novatrices peuvent en émerger et une mobilisation de la communauté autour du projet peut potentiellement naître. »

« Par exemple, il aurait pu être considéré que le centre-ville soit le secteur prioritaire à densifier ou à revitaliser, avant tout autre secteur de la ville, poursuit-on. Il est reconnu qu’un centre-ville plus dense en population sera plus achalandé et générera ainsi davantage d’activités économiques au cœur de la ville concernée. »

La Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook souhaite également que les entrepreneurs de la région soient consultés et priorisés dans l’élaboration de ces projets. « Est-ce que la Ville s’engagera à prendre le leadership et à garantir la priorisation de la main-d’œuvre locale dans l’ensemble des étapes du développement des Érables, de la Maison des aînés, du début à la fin? », se questionne-t-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires