Deuxième expertise de l’hôtel de ville de Compton: «probablement incomplète», lance le maire Vanasse

Par Vincent Cliche
Deuxième expertise de l’hôtel de ville de Compton: «probablement incomplète», lance le maire Vanasse
Le maire de Compton, Bernard Vanasse. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMPTON. A priori, la deuxième expertise de l’hôtel de ville de Compton, commandée par le groupe Actions citoyens de Compton, est bien loin de satisfaire le maire Bernard Vanasse. «Je doute que ce rapport soit complet avec l’inspection qu’ils ont faite», dit le premier magistrat. Pour appuyer ses dires, M. Vanasse note que les spécialistes du regroupement citoyen n’ont fait qu’une visite d’à peine deux heures, alors que les experts de la Municipalité ont eu deux jours complets d’inspection. «Je n’ai aucun doute que leur ingénieur est une personne sérieuse, mais une expertise en moins de deux heures, c’est loin d’être complet. Lorsqu’ils sont arrivés sur place, ils n’avaient pas trop l’air certains de leur mandat. C’est finalement notre ingénieur qui les a guidés dans leur inspection.» «Je suis certain qu’ils n’auront pas la même expertise, aussi poussée que nous. Mais, attendons le rapport final pour commenter le tout», mentionne le maire de Compton. Parlant du rapport final, Bernard Vanasse souhaite que celui-ci soit rendu public. «Il faut que tout soit rendu public, pas seulement les conclusions ou quelques bribes», note-t-il. L’élu ne s’oppose pas aux démarches du groupe Action citoyens de Compton, après tout, dit-il, ce sont eux qui ont payé cette deuxième expertise et, «nous n’avons rien à cacher», précise-t-il. «Ce qui me déçoit, c’est que M. [Denis] Loubier veut continuer de faire de la politique avec ce sujet. Il s’est présenté lors d’une élection complémentaire et a été défait. À la Ville, on tient compte de l’opinion de l’ensemble des citoyens et pas seulement d’un petit groupe d’individus. Et, dans la population, en général, on veut bâtir un nouvel hôtel de ville, en raison de l’état du bâtiment.» Dans le cadre d’une possible démolition de l’hôtel de ville de Compton, M. Vanasse est confiant que le bâtiment sera détruit et reconstruit. «En ce qui me regarde, je n’ai pas juste bon espoir. J’ai la certitude, avec le sérieux de nos démarches, que nous pourrons aller de l’avant. Nous avons même soumis une première demande au gouvernement afin d’obtenir des subventions.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires