Desjardins remet 1,3 M$ en ristournes à ses membres à Coaticook

Par Vincent Cliche
Desjardins remet 1,3 M$ en ristournes à ses membres à Coaticook
La présidente de la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l'Estrie, Nadine Groulx, et le directeur général de cette institution financière, Pierre Langevin. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. La Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie versera plus de 1,3 million de dollars en ristournes à ses membres cette année.

Bien qu’il s’agisse d’une baisse d’environ 6 % par rapport à 2018, ces chiffres représentent tout de même une augmentation de 25 % si on les compare à ceux de 2017. Ces données ont été divulguées lors de l’assemblée générale de la coopérative, tenue le 23 avril dernier, au Centre communautaire Élie-Carrier.

Le montant ci-haut englobe également un versement de 150 000 $ au Fonds d’aide au développement du milieu. Plusieurs organismes ont pu bénéficier de cette aide au cours des douze derniers mois. C’est le cas de l’Association des personnes handicapées de la MRC de Coaticook, le Centre d’arts Rozynski, le Centre des loisirs de Baldwin, l’école primaire Saint-Pie X d’East Hereford, la Fête au village de Martinville, le Relais pour la vie et la Maison des jeunes de Waterville. «Ça fait partie de notre mission, soit celle de créer de la richesse pour nos membres, mais aussi pour l’ensemble de nos collectivités», indique la présidente de la Caisse Desjardins des Verts-Sommets de l’Estrie, Nadine Groulx.

Autre donnée intéressante issue de l’assemblée générale du 23 avril dernier: l’actif de l’institution financière se chiffre maintenant à 794 M$, une augmentation de 6,2 % par rapport à l’an dernier.

«La Caisse est en bonne santé financière, avance le directeur général de l’institution de la rue Child, Pierre Langevin. Nous sommes l’une des plus efficaces et productives du réseau.»

«On suit nos membres»

L’an dernier, 85 % des transactions effectuées par les membres ont été réalisées en ligne ou via l’application mobile. 12 % de celles-ci sont faites au guichet, tandis que 3 % des opérations le sont au comptoir. «On suit l’évolution de nos membres, tout en maintenant certains services dans différents secteurs, car on sait que la couverture internet n’est pas optimale sur l’ensemble de notre territoire», indique Mme Groulx.

Lorsqu’un membre l’a interpellée sur les différents outils en ligne qui gagnent en importance, la présidente a rappelé que l’investissement principal qui sera fait en 2019 à la caisse sera physique. «On créera de nouveaux postes afin de mieux accueillir et mieux prendre en charge les gens qui viendront à nos bureaux, insiste-t-elle. Par contre, nous n’allons pas bâtir une autre caisse de l’autre côté de la rue, ça je peux vous l’assurer.»

Lors du renouvellement des cartes de guichet, celles-ci auront l’option de paiement «Flash», qui ne nécessite pas d’insérer la puce et de composer le NIP.

Quant au conseil d’administration, celui-ci a été renouvelé lors de l’assemblée. Pour une première fois en dix ans, des élections ont eu lieu. Sylvie Caron, Joëlle Côté, Alexandra Jubinville, Sara Favreau-Perreault, Julie Favreau et Jacques Girard ont fait leur entrée au groupe ou ont renouvelé leur mandat. «On a eu une belle participation et on est fier d’avoir une belle représentativité de notre région, tant du monde rural qu’urbain, des différents secteurs de l’économie, en plus d’atteindre la parité hommes-femmes», mentionne Nadine Groulx.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires