De l’Afrique jusqu’à Coaticook: Sonia et Amadou enfin réunis

Par Vincent Cliche
De l’Afrique jusqu’à Coaticook: Sonia et Amadou enfin réunis
Amadou Dia et Sonia Quirion filent maintenant le parfait bonheur, eux qui sont maintenant réunis après quelques années à avoir été séparés par un océan. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Sonia Quirion et Amadou Dia ont uni leurs destinées en sol africain le 18 octobre 2018. Deux ans plus tard, les amoureux peuvent enfin être réunis, cette fois, au Canada, puisqu’Amadou a reçu son statut de résident permanent. «Avec la pandémie et tous les retards qu’elle a imposés chez Immigration Canada, c’est un véritable p’tit miracle de pouvoir célébrer les Fêtes en compagnie de mon mari», s’est exclamée Mme Quirion.

Un mois après le mariage en Guinée, Sonia Quirion entreprend les démarches auprès des autorités afin d’obtenir le statut de résident permanent pour son conjoint. «J’ai acheminé le dossier en décembre 2018. Chez Immigration Canada, on évaluait l’attente à environ douze mois. Un an plus tard, il n’y avait pas grand-chose qui avait bougé, alors j’ai décidé de repartir en Afrique pour voir mon mari. J’ai bien fait, car la COVID allait nous tomber dessus quelques mois plus tard.»

En octobre dernier, les choses déboulent. Amadou reçoit une demande d’entrevue pour vérifier la véracité de sa relation avec la Coaticookoise. «Ça s’est bien passé à son ambassade. On sentait chez les autorités qu’il y avait un certain sentiment d’agir plus rapidement afin de réunir les familles. Ç’a été très rapide pour la suite des choses.»

La date du 22 novembre 2020 restera à jamais gravée dans la mémoire du couple puisque c’est à ce moment qu’Amadou atterrit en sol canadien. En plus de voir sa conjointe une première fois chez elle, il débarque en pleine bordée de neige. Le principal intéressé confirme que le choc a été quelque peu brutal. «Je m’y attendais tout de même. C’est le Canada et je suis arrivé dans un temps froid.»

La réunion des deux tourtereaux s’est faite du côté de Sherbrooke, où elle l’a attendu au parc. «J’ai vu ma femme et j’étais très content. J’ai sursauté sur la neige et je n’ai même pas senti qu’il faisait froid. J’étais trop content de revoir mon épouse. C’était un grand bonheur.»

Fait intéressant, à son arrivée, il a porté une casquette d’Équipe Canada, d’un rouge vif, laquelle a été choisie par le père de Sonia, qui est malheureusement décédé un peu plus tôt cette année.

En quarantaine 14 jours

La pandémie force le couple à se mettre en quarantaine pendant deux semaines. Celle-ci se terminera le 6 décembre prochain. «C’est un peu tannant, car j’ai tellement hâte de lui faire visiter notre belle région. À son arrivée, il a tout vu ça de noirceur. J’ai aussi hâte qu’il rencontre ma famille et mes amis. J’ai mis une petite photo sur Facebook et j’ai tellement reçu une dose d’amour. Je pense que les gens ont bien hâte de faire sa rencontre.»

D’ici ce temps, Sonia et Amadou décorent leur résidence à l’approche des Fêtes. Il s’agira d’une première pour cet homme, puisqu’en Guinée, on ne célèbre pas Noël, mais plutôt le jour de l’An. «Je pense tout de même qu’il aime l’esprit des Fêtes», lance Sonia, un sourire dans la voix. «J’adore décorer», rajoute-t-il.

Une fois la quarantaine terminée, Amadou pourrait se joindre à l’équipe de la Laiterie de Coaticook. «J’ai aussi envie de me perfectionner en informatique un peu plus tard», insiste-t-il.

Consciente que quelques personnes vivent la même situation en attendant l’être aimé, Sonia Quirion lance un message d’espoir. «En ces temps difficiles, le processus d’accueil est très long. Il faut donc y croire, s’armer de patience et, surtout, s’aimer beaucoup. Ça peut être décourageant, mais il faut persévérer. On y est arrivé.»

«L’amour existe et il triomphera», conclut Amadou.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Claudette
Claudette
2 années

Bravo à vous deux !! Soyez heureux et rėpandez le bonheur autour de vous, on en a bien besoin xx bonne chance Amadou