Compte de taxes: une légère diminution attend les contribuables de Waterville

Par Vincent Cliche
Compte de taxes: une légère diminution attend les contribuables de Waterville
La mairesse de Waterville, Nathalie Dupuis.

BUDGET. Les propriétaires de résidences de Waterville devront débourser en moyenne un peu moins d’argent pour régler leur prochain compte de taxes municipales. Selon le budget déposé par la Municipalité lundi dernier (17 décembre), une résidence du secteur urbain évaluée à 190 850 $ (valeur moyenne à Waterville) verra son compte de taxes passer de 2371,95 $ à 2370,99 $, ce qui équivaut à une légère diminution de 0,04 %. En milieu rural, la baisse se chiffre à 2,3 %, pour un compte total de 1868,76 $. Ces chiffres s’expliquent en grande partie par la diminution de la taxe foncière, qui est dorénavant de 0,8225 $ du 100 $ d’évaluation [adoptée en grande partie pour contrebalancer la hausse de la valeur des maisons], ainsi que par la fin d’un règlement d’emprunt, qui avait un impact d’un peu plus de 57 $ sur le compte de taxes. La mairesse Nathalie Dupuis se dit satisfaite de la présentation du budget. «Il tient compte de l’augmentation du rôle d’évaluation sur nos dépenses, sans pour autant compromettre nos obligations et notre désir de voir au développement harmonieux de Waterville, dans le respect de la capacité de payer de nos contribuables, souligne la première magistrate. Également, on n’a pas rajouté de nouveaux règlements d’emprunts pour financer un nouveau projet, chose que quelques municipalités font habituellement lorsque l’un d’entre eux vient à terme.» La Municipalité a également créé une nouvelle catégorie de taxation, soit celle du milieu agricole, une nécessité juge Mme Dupuis, question d’atténuer l’augmentation de la valeur des terres, la plus grande dans toute la MRC de Coaticook. En observant davantage le budget municipal, les gens pourront se rendre compte d’une certaine hausse du service d’aqueduc pour le secteur urbain, en raison de la hausse constante des coûts d’entretien. «La qualité de l’eau produite à notre usine de filtration est exceptionnelle. Cependant, nous avons affaire à des équipements très spécialisés et cela nous limite grandement dans nos options visant un meilleur contrôle des dépenses d’équipements et en services professionnels. Nous souhaitons arriver dès 2019 à trouver des solutions concrètes pour stabiliser ce poste de dépenses. Pour ce qui est de l’augmentation pour le traitement des eaux usées, cela se justifie entre autres par d’importants travaux d’entretien devant être réalisés au bâtiment de service», explique Nathalie Dupuis. Quelques projets Les projets à venir, inscrits au plan triennal d’immobilisation, seront réalisés selon la disponibilité de subvention et des surplus accumulés de la Municipalité. Notons que des demandes ont été déposées en ce sens pour un projet de sentier multifonctionnel longeant la rivière Coaticook, le remplacement de véhicules de voirie ainsi que la réfection de la rue Swanson, qui permettra la connexion aux services municipaux du projet de la Coopérative d’habitations du promoteur Urbanéco.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires