Coaticook améliore l’accessibilité à la plage du lac Lyster

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Coaticook améliore l’accessibilité à la plage du lac Lyster
Un tapis spécialisé permettra aux personnes à mobilité réduite de se rendre jusqu'à la plage du lac Lyster. L'installation a été inaugurée par les membres du conseil municipal de la Ville de Coaticook et par le président de l'Association des personnes handicapées de la MRC de Coaticook, André Veilleux. (Photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

COATICOOK. Grâce à l’ajout d’un tapis spécialisé, il sera dorénavant plus facile pour les personnes à mobilité réduite de se rendre à la plage du lac Lyster et de s’y baigner. 

L’initiative, mise de l’avant par la Ville de Coaticook et l’Association des personnes handicapées de la MRC de Coaticook (APHC+), a été appuyée financièrement par l’Association québécoise pour le loisir des personnes handicapées. 

Au dévoilement des installations, le président de l’APHC+, André Veilleux, a salué les travaux réalisés. « C’est un très beau projet, souligne-t-il. Son coût n’est peut-être pas énorme [environ 5000 $], mais ça va quand même faire une grande différence dans la vie de bien des gens. Il s’agit tout simplement d’un tapis qui mène au lac, mais il est résistant. Il a une certaine adhérence pour qu’une personne en fauteuil roulant puisse rouler dessus et non simplement glisser et risquer de se blesser. »

Le maire de Coaticook, Simon Madore, rappelle l’importance de l’accessibilité aux endroits comme celui de la plage du lac Lyster. « Quand on regarde les statistiques, le quart de la population de notre ville aura 65 ans et plus dans à peine deux ans. On travaille d’arrache-pied pour que toutes nos installations soient universellement accessibles. Ça fait quelque temps qu’on s’y attarde. Par le passé, on a fait des travaux à la piscine de la polyvalente pour accueillir une clientèle à mobilité réduite. On veut faire notre petit bout de chemin pour leur offrir une vie sans différence et ça commence par améliorer l’accès à nos installations », commente le premier magistrat.

DES AMÉLIORATIONS À APPORTER

Le projet du tapis n’est pas sans failles, tient à préciser le président de l’Association des personnes handicapées de la MRC de Coaticook. D’abord, ledit tapis ne se rend pas jusqu’à l’eau. « Quand on arrive au sable, disons que c’est difficile de s’y déplacer en fauteuil roulant », laisse-t-il entendre.

La petite bute menant à l’eau devrait également être aplatie, aux dires d’André Veilleux. De plus grandes cabines et un espace mieux délimité des stationnements pour personnes à mobilité réduite seraient aussi préférables.

Le premier magistrat prend bonne note de ces observations. « On va corriger ça assez rapidement. Vu de l’extérieur, ça nous semblait correct. C’est pour ça qu’il est important de travailler en collaboration. Ces consultations et ces commentaires sont importants et permettront une meilleure expérience pour tous. »

La plupart des ajustements seront réalisés d’ici le printemps 2023.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires