Charge fiscale plus basse qu’ailleurs au Québec: un outil de promotion, selon le préfet de la MRC de Coaticook

Par Vincent Cliche
Charge fiscale plus basse qu’ailleurs au Québec: un outil de promotion, selon le préfet de la MRC de Coaticook
Le préfet de la MRC de Coaticook, Jacques Madore. (Photo : (Photo archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche))

FINANCES. La charge fiscale des citoyens de la MRC de Coaticook est plus basse que la moyenne des villes de tailles similaires. Au final, cela représente une bonne nouvelle aux yeux du préfet et maire de Saint-Malo, Jacques Madore. «On mise souvent sur nos beaux paysages et nos attraits pour vendre notre région, admet l’élu. Le fait de savoir qu’on paie un peu moins de taxes qu’ailleurs au Québec, ça peut être un outil pour attirer les gens à venir s’établir chez nous.» M.Madore souligne que, malgré le bas taux de taxation, la région offre de nombreux services. «Collectivement, on met beaucoup de choses en place», souligne-t-il. Il cite en exemple les bornes pour les voitures électriques qui ont été installées dans les plus petites municipalités. Il y a également le projet d’internet haute vitesse, qui amènera cette technologie dans des coins plus reculés de la région. «On souhaite signer le contrat d’ici la mi-novembre pour débuter les travaux.» Le préfet de la MRC de Coaticook note que les municipalités travaillent sur leurs budgets municipaux. Ceux-ci devront jongler avec la hausse du rôle d’évaluation. Une baisse du taux de taxation sera à envisager pour plusieurs d’entre elles.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires