Agneau-info: une nouvelle plateforme numérique aidera les producteurs à la mise en marché

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

Agneau-info: une nouvelle plateforme numérique aidera les producteurs à la mise en marché
La productrice Andrée Houle, de la Bergerie de l'Estrie, pose ici en compagnie de la ministre fédérale de l'Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, et la députée de Saint-François, Geneviève Hébert, dans le cadre de la présentation de la plateforme Agneau-info. Cet outil, des Éleveurs d'ovins du Québec, est très attendu aux dires du directeur général de l'organisme, Jean-Philippe Deschênes-Gilbert, et de son président Pierre Lessard. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

AGRICULTURE. Grâce à la plateforme Agneau-info, développée au coût de 1,5 million de dollars, les éleveurs d’ovins du Québec pourront bientôt prédire plusieurs semaines à l’avance le volume et le prix des agneaux disponibles sur le marché.

Ce nouvel outil a été présenté lors d’une conférence tenue à la Bergerie de l’Estrie, à Coaticook, jeudi après-midi (30 juin). Président des éleveurs d’ovins du Québec, regroupant plus de 890 producteurs dans la province, Pierre Lessard parle d’une percée importante pour l’industrie. « Présentement, on dispose de plus d’un million de données sur notre secteur. Elles sont malheureusement réparties dans plusieurs bases et sont souvent sous-utilisées. On va les regrouper et faire appel à l’intelligence artificielle et à la science pour nous aider à maximiser la rentabilité à la ferme. On devient le premier secteur de production animale à utiliser ce genre de données pour prédire l’offre, la demande et les prix. »

Le chargé de projet Maxime Leduc travaille sur cette plateforme depuis maintenant plus de deux ans. « C’est un outil qui nous était demandé de la part des producteurs et des abattoirs, mais aussi chez les agences de commercialisation. Disons que c’est difficile de négocier lorsque tu ne sais pas ce qui se consomme présentement à l’épicerie ou comment se vend ton produit, par exemple, en Australie ou bien en Nouvelle-Zélande. Ce marché est mondial, alors tout ça rentre en ligne de compte. On aura un bien meilleur portrait avec Agneau-info », reconnaît l’expert.

Andrée Houle, de la Bergerie de l’Estrie, voit également plusieurs aspects positifs à la future plateforme. « En étant capable de prévoir à l’avance le volume ou encore les prix du marché, on pourra mieux gérer certaines de nos activités, comme nos agnelages par exemple », mentionne celle qui compte plus de 200 bêtes dans ses installations de la rue Davis.     

La ministre de l’Agriculture fédérale et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, a salué l’initiative, qualifiant ses créateurs de leaders. « Ce sont de réels précurseurs de l’industrie agricole. Cette plateforme va aider les producteurs, les offices de commercialisation et les abattoirs à mieux planifier leur production, à mieux anticiper le marcher et accroître leur compétitivité. Ils pourront maximiser leur marge de profit et mieux répondre à la demande des consommateurs tout en offrant plus de stabilité aux détaillants. »

Mme Bibeau a offert un soutien de 867 715 $ au projet, via le Programme canadien des priorités stratégiques de l’agriculture. Québec, de son côté, met 171 529 $ sur la table, dans le cadre du Programme de développement sectoriel – volet 2 en vertu du Partenariat canadien pour l’agriculture. La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, a annoncé cette nouvelle aux intervenants. « Au Québec, l’industrie ovine fait partie des secteurs qui ont vu leurs prix et leurs ventes augmenter pendant la pandémie. Elle a profité du fait que les consommateurs cuisinaient davantage et que leurs intérêts pour l’achat local étaient particulièrement stimulés. Dans ce contexte de croissance, l’aide à Agneau-info prend tout son sens. »

La plateforme numérique sera mise à la disposition de tous les intervenants du secteur ovin au printemps 2024.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires