168 familles participent aux Cuisines collectives des Fêtes

Vincent Cliche vcliche@leprogres.net

168 familles participent aux Cuisines collectives des Fêtes
L'activité des Cuisines collectives des Fêtes s'est déroulée au Centre communautaire Élie-Carrier, le 13 décembre dernier. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Après une pause de deux années, 168 familles ont participé au grand retour des Cuisines collectives des Fêtes au Centre communautaire Élie-Carrier, mardi dernier (13 décembre).  

Il y avait des sourires accrochés aux visages des nombreux participants réunis autour des différentes tables. « Les gens sont tout simplement heureux de se retrouver, reconnaît l’animatrice des cuisines collectives au Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook, Marilyne Lalonde. En plus de passer du bon temps ensemble, ça aide les familles qui ont un peu plus de difficulté financièrement. »

En effet, pour la modique somme de 10 $ ou 15 $, dépendant du nombre de personnes aidées, les cuistots ont pu préparer des pâtés au poulet, des tourtières ainsi que des croustades aux pommes. « Au départ, quand l’événement a été créé il y a 15 ans, c’était uniquement pour aider les gens dans le besoin, rappelle le coordonnateur des ressources bénévoles et responsable des communications à l’organisme, Olivier Girondier. On a ensuite élargi la participation pour inclure tout le monde, question de ne pas identifier les personnes dans le besoin. En plus, l’activité s’inscrit dans notre calendrier des rendez-vous de notre campagne de financement des Paniers de Noël. »

Kim Côté ainsi que ses filles Alyson, 3 ans, et Rosalie, 18 mois, ont participé à cette grande fête en famille. « Je suis mère de quatre enfants et mon conjoint en a deux. Ça fait donc beaucoup de monde autour de la table. On apprécie donc pouvoir cuisiner à petit coût nos tourtières et nos pâtés pour le temps des Fêtes. En plus, j’adore le fait que tout le monde est réuni, on roule notre pâte et il y a de la belle musique. Ça fait des beaux moments en famille », résume-t-elle.

Avant que les différents plats ne soient emballés dans des boîtes bien identifiées, plus d’une centaine de bénévoles ont d’abord débuté la journée en épluchant des pommes et en préparant les différents mélanges de viandes pour les tourtières et pâtés. Parmi eux, on retrouve Sylvie Morin, une bénévole de longue date du Centre d’action bénévole. « Je trouve vraiment important de donner un peu de notre temps pour aider des gens dans le besoin, surtout durant les Fêtes. Il y a de plus en plus de personnes qui demandent de l’aide ces temps-ci. Je veux faire ma part. En plus, c’est tellement plaisant ici de voir les familles. Clairement, tout le monde est content de se voir et d’échanger quelques p’tits trucs de cuisine. »

Des employés de Niedner ainsi que des élèves de l’école Sacré-Cœur, du Collège Rivier et de l’école secondaire La Frontalière ont complété les rangs de l’armée de bénévoles pour ce rendez-vous culinaire. 

Rappelons la participation de plusieurs partenaires au projet, dont le verger Le Gros Pierre, qui a offert 400 livres de pommes, le Moulin des Promelles, pour ses dizaines de kilos de farine et de flocons d’avoine biologiques, ainsi que le restaurant Tim Hortons de Coaticook, qui a servi du chocolat chaud et du café aux bénévoles. La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, a également participé à l’événement unique en son genre en Estrie.

En quelques chiffres

277 tourtières préparées

255 pâtés au poulet cuisinés

244 croustades aux pommes complétées

288 litres de soupe concoctés 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires