Six églises ont été transformées dans la Vallée

Six églises ont été transformées dans la Vallée

:Bien des églises ont été transformées au fil des années sur le territoire de la MRC de Coaticook.

On dénombre 34 églises sur le territoire de la MRC de Coaticook. Sur ce nombre, six d’entre elles ont été transformées par des organismes et des entrepreneurs afin de leur trouver une nouvelle vocation.

L’une des transformations les plus réussies est sans doute celle de l’ancien lieu de culte Sisco Memorial, mieux connu aujourd’hui comme le Pavillon des arts et de la culture de Coaticook. Cette église Unie, construite en 1923, a été acquise par la Ville de Coaticook en 1993. Deux ans plus tard, l’établissement culturel accueille ses premiers spectateurs.

Autre exemple de cure de rajeunissement: l’église catholique de Saint-Venant-de-Paquette. Cette dernière a accueilli ses premiers paroissiens en 1875-1877. La fabrique de la paroisse a été dissoute en 1999 et un organisme s’est ensuite porté acquéreur du lieu de culte. L’église a ensuite été cité site patrimonial par la Loi sur le patrimoine culturel en 2012.

Érigée en 1916, l’église Saint-Marc de Coaticook a récemment été transformée en mini-golf intérieur.

Le bâtiment de la paroisse Saint-Luc de Barnston (1948) fait maintenant place à un entrepôt utilisé par la Commission scolaire des Hauts-Cantons.

Du côté de Dixville, l’église anglicane Saint-Cuthbert a été vendue à un groupe de musiciens, qui souhaitaient la transformer en studio d’enregistrement et café. Plusieurs rénovations ont été apportées à cet établissement vieux de 129 ans. Toutefois, elle a été remise en vente cette année.

À Stanhope, l’église catholique (1915) a été vendue et transformée en résidence privée.

Deux autres églises du territoire ont été restaurées, mais demeurent bien peu utilisées. Il s’agit de l’église baptiste de Barnston et de l’église Universalite d’Huntingville. Cette dernière est d’ailleurs le plus ancien lieu de culte de cette religion (1844) encore debout au Québec.

Bien évidemment, différents comités travaillent toujours ardemment pour sauver différents établissements. C’est le cas à Compton où un groupe cherche activement une nouvelle vocation à l’église anglicane St.James. Même chose à Waterville pour l’église catholique Assomption-de-la-Bienheureuse-vierge-Marie. D’ailleurs, la Municipalité a été approchée au cours des derniers mois.

Poster un Commentaire

avatar