455 coureurs ont pris le départ du Demi-marathon de Coaticook

455 coureurs ont pris le départ du Demi-marathon de Coaticook

Les 455 participants ont majoritairement apprécié le parcours et l'organisation du Demi-marathon de Coaticook.

Crédit photo : (Photo Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Le comité organisateur du Demi-marathon de Coaticook peut une fois de plus crier victoire. L’événement, qui en était à sa cinquième présentation dimanche (5 août), a rassemblé plus de 455 coureurs.

@R:La participation au rendez-vous sportif est demeurée sensiblement la même que l’an dernier. Aux yeux d’Yves Breton, lorsqu’un rassemblement est capable de garder une certaine constance, surtout vu le nombre grandissant de courses, il s’agit d’une belle réussite. «Peu importe le nombre d’inscriptions, je crois qu’on sera toujours satisfait, propose-t-il. Le nombre de gens qu’on fait déplacer, ce sont des gens de plus qui bougent, qui font de l’activité. Et ça, en soi, c’est une belle victoire.»

M. Breton lève également son chapeau à la centaine de bénévoles qui ont assuré le bon déroulement de l’événement. «On est chanceux de les avoir. Ce sont eux qui nous appellent pour participer. Selon moi, ils sont tout aussi importants que nos coureurs.»

Le Demi-marathon de Coaticook sera de retour l’an prochain. Une date n’a cependant pas encore été fixée.

Des éloges

Fidèle du Demi-marathon de Coaticook depuis ses débuts, Perry MacKinnon a encore une fois offert une performance à couper le souffle lors de l’épreuve du 10 km. Outre son résultat, il tient à souligner l’importance de tenir un tel événement dans sa cour. «C’est toujours un plaisir de venir ici, raconte l’athlète de Barnston-Ouest. L’organisation est super et tout le monde est accueillant. Ça, c’est motivant pour un coureur.»

Anne-Marie Monette a fait la route de la Rive-Sud de Montréal jusqu’à la Vallée pour participer à son premier Demi-marathon de Coaticook. Elle a joint l’utile à l’agréable, elle qui a longtemps voulu visiter le Parc de la gorge de Coaticook et la Laiterie de Coaticook. «C’est peut-être le parcours le plus difficile que j’aie fait. Mais, on est récompensé à la fin avec une merveilleuse vue sur la vallée. On a réellement l’impression de voler.»

Ses trois enfants, Léonard, Sofia et Ludovic ont quant à eux participé à l’épreuve du 1 km.

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar