Super C confirme qu’il s’implantera à Coaticook

Par Vincent Cliche
Super C confirme qu’il s’implantera à Coaticook
Une épicerie de la bannière Super C viendra s'installer sur le site de l'ancien Canadian Tire, sur la rue Wellington, à Coaticook. L'ouverture est prévue en 2023. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. Ce sera bel et bien une épicerie de la bannière Super C qui s’installera sur le site de l’ancien Canadian Tire.

Cheffe des communications chez Metro, Geneviève Grégoire a confirmé les intentions de la maison-mère de développer ce nouveau marché. «Il y a en effet un Super C qui s’en vient à Coaticook, a-t-elle lancé. On s’est appuyé sur de récentes études de marché pour justifier notre décision. On s’établit là où on pense qu’on a de la valeur et où on viendra répondre à un besoin. On croit bien être très attendu dans ce marché.»

L’épicerie, qui devrait ouvrir ses portes «quelque part en 2023», sera de plus petite superficie qu’un Super C auquel les consommateurs sont habitués. «On parle ici d’un magasin de 16 000 pieds carrés. On en a déjà un de cette grandeur du côté de Montréal, alors ce ne sera pas le premier. On s’adapte bien évidemment au marché. Même s’il sera plus petit, on s’entend que ce sera une offre complète dans un espace maximisé, tout en gardant un environnement de magasinage agréable», explique Mme Grégoire.

Plusieurs étapes devront être franchies avant l’ouverture du nouveau commerce. D’abord, les anciens locaux du Canadian Tire, qui ont également abrité les bureaux administratifs de Cabico au fil du temps, devront être rasés. Cela devrait faire place à une construction neuve. La démolition est prévue en mars prochain, selon des informations récoltées par Le Progrès. Tous les travaux, incluant la nouvelle construction, devraient nécessiter un investissement de quelques millions de dollars.

La venue d’un Super C à Coaticook entraînera la création de dizaines d’emplois.

Le maire de Coaticook, Simon Madore, salue cette nouvelle économique. «Ce sera un magasin de plus pour éviter les fuites commerciales et garder le monde chez nous. Ce sera aussi un atout pour la ville d’avoir une saine compétition du côté alimentaire», avance le premier magistrat.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
S Comtois
S Comtois
1 mois

Tout à fait d’accord M Madore, la compétition est saine pour l’économie d’une ville comme Coaticook, cela ajouteras au consommateur une diversité de produits et de prix. Bravo Super C