L’UPA félicite le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec… alors que la Régie des marchés agricoles le réprimande

Communiqué

COATICOOK. Le 28 octobre 2021, l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA) a dévoilé le nom des finalistes pour les différents prix qui seront remis le 1er décembre 2021, à l’occasion de son gala de l’union. 

Parmi ces finalistes se retrouve le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec (SPFSQ), lequel est finaliste pour le prix solidarité Jean-Paul Raymond, prix mettant à l’honneur l’engagement syndical ou des actions de mobilisation et de concertation menées par des groupes d’agricultrices et d’agriculteurs ou de productrices et producteurs forestiers.

Le SPFSQ est nommé comme finaliste en raison de son projet de mise en marché collective du bois de sciage (Projet). Or, cette nomination faite par l’UPA fait totalement fi des graves reproches formulés par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) à l’encontre du SPFSQ et ce, pour les gestes et actions qu’il a précisément posés dans le cadre de ce Projet.

Décision 12084

Effectivement, le 8 octobre 2021, la RMAAQ a rendu une décision à l’occasion de laquelle elle énumère de nombreux manquements du SPFSQ, de même que de nombreuses lacunes dans le Projet.  En voici certains extraits :

« (…) Au contraire, elle conclut que le Syndicat n’a pas valablement consulté les producteurs et qu’il n’a pas fait preuve de transparence. Il a refusé d’entendre autant la position des producteurs que celle des acheteurs qui soulignaient les faiblesses du projet. (…) »

« Non seulement le Syndicat aurait-il dû faire preuve de transparence dans sa démarche, mais il devait s’abstenir de poser des gestes pour nuire aux producteurs qu’il percevait comme ayant une position différente. La preuve montre qu’il a posé maintes actions abusives dans la situation qui prévalait alors (…) »

« Ce contrôle abusif ne peut qu’avoir un impact délétère sur le déroulement de la vie démocratique à l’intérieur du Plan conjoint, il empêche que tous les producteurs visés par le Plan conjoint puissent y participer librement (…). »

Il est possible d’accéder à la décision complète à partir du lien suivant : https://www.rmaaq.gouv.qc.ca/fileadmin/DocuCentre/Decision/2021/12084.pdf

Cette décision rendue par la RMAAQ après une séance publique de plus de 22 jours a été passée sous silence par le SPFSQ, lequel n’a toujours pas informé les producteurs de son existence.

« Pour nous, c’est important que tous les producteurs connaissent la vérité. La régie a écouté la preuve et a conclu que le syndicat avait abusé de ses pouvoirs et n’avait pas été transparent avec les producteurs.  Tous les producteurs doivent être au courant de ça. C’est pour ça qu’on s’est battu. »

Daniel Duteau, producteur forestier et président de l’Association de défense des producteurs forestiers.

En ce qui a trait à la nomination du SPFSQ, l’Association de défense des producteurs forestiers la voit comme une approbation par l’UPA des gestes posés par SPFSQ dans le Projet.

« Il est révoltant de voir que l’UPA nomme le syndicat comme finaliste pour un prix sur la concertation, alors que la Régie écrit qu’il a bâillonné et muselé des producteurs qui avaient des préoccupations légitimes sur leur projet.  C’est comme si elle le félicitait pour les abus qu’il a posé à l’encontre de certains producteurs »

Daniel Duteau, producteur forestier et président de l’Association de défense des producteurs forestiers

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires