Dixville: la doyenne des élus revient à la charge

Par Vincent Cliche
Dixville: la doyenne des élus revient à la charge
La mairesse de Dixville, Françoise Bouchard, a du pain sur la planche au cours des prochains mois. «Et c'est tant mieux», lance-t-elle sur un ton dynamique. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

DIXVILLE. Malgré ses 81 ans bien sonnés, la mairesse de Dixville, Françoise Bouchard, a toujours le feu sacré. «Je suis encore pas mal en forme et je suis prête à m’attaquer au développement de notre belle municipalité», lance la principale intéressée.

Et c’est tant mieux pour les citoyens de Dixville, puisque des projets, il y en a plusieurs qui rebondiront sur la table de travail des élus au cours des prochains mois. D’abord, la mairesse dit être bien fière du développement domiciliaire en cours, tout près du cœur villageois. «Les terrains des deux premières rues sont déjà tous vendus et nous sommes en train d’ouvrir une troisième artère. Au total, on prévoit tout près d’une cinquantaine de terrains, dont 22 pourront accueillir une mini-maison», explique Mme Bouchard.

«C’est vraiment merveilleux pour le développement de notre milieu, rajoute-t-elle. Dixville est à la croisée des chemins et on devient une destination intéressante pour les jeunes familles. On est un milieu dynamique, sécuritaire et on a une belle école primaire.»

La Municipalité est également en négociations avec le CIUSSS de l’Estrie – CHUS afin d’acquérir les bâtiments de l’ancien organisme Dixville Home. «On voudrait transformer le bâtiment principal pour en faire une salle communautaire et y déménager l’hôtel de ville. On souhaite sauter sur l’occasion avant qu’une autre personne ou un autre promoteur ne se présente. La Municipalité s’est investie beaucoup à l’époque et il serait important que ça nous revienne sous certaines conditions», fait savoir la mairesse Bouchard.

La Coopérative de solidarité de Dixville, qui a récemment fermé ses portes, laisse un vide au niveau commercial, reconnaît Françoise Bouchard. «La pandémie aura été le clou final dans le cercueil de ce projet. Le bâtiment a été vendu à un particulier et son nouveau propriétaire l’utilisera pour en faire sa résidence. Ce qu’il va manquer au village, c’est un p’tit restaurant ou un café. Ce serait bien de ravoir ce genre de commerce de proximité.»

Dixville poursuivra bien évidemment l’entretien de son réseau routier. La création d’une «pump track» est également à l’agenda. Rappelons que la Municipalité a également investi tout près de 100 000 $ pour bonifier son parc municipal. Les derniers ajouts devraient apparaître d’ici le printemps prochain.

«On est pas mal proactif à Dixville et ça continuera ainsi pour les prochaines années», promet Mme Bouchard, une habituée de la scène municipale. Elle a occupé, depuis 1984, les postes de conseillère, directrice générale et mairesse, à l’exception de quelques mois en 2007 et 2008, où elle avait dû prendre une pause en raison de l’apparition d’un cancer du sein.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires