Siège #6: Guy Jubinville à la recherche d’un second mandat à Coaticook

Par Vincent Cliche
Siège #6: Guy Jubinville à la recherche d’un second mandat à Coaticook
Guy Jubinville (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Élu une première fois en 2017, Guy Jubinville a bien aimé les fonctions de conseiller municipal coaticookois qu’il a remplies au cours des quatre dernières années. Il demande donc un deuxième mandat afin de poursuivre le travail entamé.

Tout comme au dernier scrutin, M. Jubinville doit faire face à de l’opposition pour devenir une fois de plus le titulaire du siège #6. Bien qu’il soit le seul à devoir défendre son poste cette fois-ci, le principal intéressé dit prendre goût à ces batailles électorales. «En étant en élection, ça me permet de me démarquer. Je pense que tu peux te faire connaître davantage et c’est l’occasion idéale d’aller à la rencontre des citoyens et de leur présenter ton bilan. Il s’agit d’une très belle vitrine», lance-t-il.

Parmi ses dossiers préférés figurent les mises à jour des différents parcs de la municipalité. «C’est un beau travail qu’on fait en collaboration avec les citoyens. À Baldwin, par exemple, ce sont les gens de la place qui nous ont aidés à développer le parc. Au nord, au parc Yvon-Lemieux, on pensait qu’un modèle allait plaire aux gens. Finalement, ils ne l’ont pas aimé et on s’est ajusté avec leurs demandes.»

Au sein du comité de sécurité publique, M. Jubinville salue les actions qu’a entreprises la Municipalité pour sécuriser les parcs et espaces verts de son territoire. «On a trouvé une solution aux différents problèmes de vandalisme, notamment avec l’embauche d’un gardien pour patrouiller le parc Laurence», note-t-il.

À la Régie intermunicipale de protection incendie de la région de Coaticook, le conseiller sortant souhaite participer au processus d’achat du nouveau camion-citerne. «Dans ce dossier, il faut souligner le soutien du nouveau directeur de Niedner, qui fournit des boyaux gratuitement à l’organisme.»

Guy Jubinville veut également participer activement au développement résidentiel de sa communauté. «Récemment, nous avons pris la décision de donner la vente des terrains du développement McAuley et du secteur de Barnston à un agent immobilier. Ça s’est avéré une réussite et c’est pourquoi nous refaisons ce processus pour le développement des Érables. On connaîtra autant de succès», croit-il.

Rappelons que M. Jubinville travaille également à titre d’ouvrier spécialisé pour le Centre de services scolaire des Hauts-Cantons.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires