Le passage du flambeau au Progrès de Coaticook

Le Progrès de Coaticook
Le passage du flambeau au Progrès de Coaticook
Gino Gaudreau est le nouvel éditeur du Progrès de Coaticook. Il succède ainsi à Monique Côté. (Photo : gracieuseté - Marco Bergeron)

MOT DE L’ÉDITEUR. Le 16 septembre dernier s’est tenue une soirée hommage qui marquait le départ à la retraite de Monique Côté, cette grande dame qui a œuvré près de 35 années dans le domaine des journaux régionaux, dont 16 ans à la direction du Progrès de Coaticook.

Plusieurs personnes ayant marqué son parcours étaient présentes où témoignages et anecdotes se sont succédé. Ces paroles ont confirmé la place qu’elle aura tenue et son rôle joué au fil des trois dernières décennies. L’histoire du journal le Progrès de Coaticook est longue et l’empreinte que Monique Côté y laisse est importante.

Aujourd’hui, c’est avec enthousiasme que je prends la relève à la direction du journal. Je me sens privilégié d’intégrer cette équipe chevronnée, dédiée à vous livrer un journal de qualité, semaine après semaine.

Depuis la dernière année et demie, la pandémie a amené son lot de défis. Le Progrès de Coaticook a démontré la profondeur de son ancrage dans la communauté. Votre journal était là, fidèle, conservant ce lien si important entre nous.

Je tiens à ce que Le Progrès de Coaticook demeure cette vitrine hebdomadaire qui s’ouvre sur ce qui se passe chez nous: la vie de nos lecteurs, leur opinion, ce qui les anime… Comme équipe, nous serons de plus en plus présents sur le terrain à aller à votre rencontre. Ce fut d’ailleurs un plaisir de vous côtoyer  lors de la Fête de la Rentrée, samedi dernier au parc Laurence.

Comme journal régional, nous continuerons également à jouer ce rôle de locomotive économique pour nos commerçants. Nous serons créatifs pour leur permettre de grandir et ainsi contribuer au développement de leur entreprise.

J’entrevois l’avenir de façon positive.

Je peux vous assurer de ma disponibilité, de mon accessibilité et de la présence sur le terrain de toute l’équipe du Progrès de Coaticook pour continuer la mission de notre journal.

Aujourd’hui, humblement, je prends le témoin que me remet Monique et je m’appliquerai à continuer le travail exceptionnel qu’elle a fait au cours des 34 dernières années.

Gino Gaudreau,
Éditeur du Progrès de Coaticook

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires