Retour au jeu pour les jeunes hockeyeurs de Coaticook

Par Vincent Cliche
Retour au jeu pour les jeunes hockeyeurs de Coaticook
Le hockey mineur reprendra ses activités au Centre récréatif Gérard-Couillard au cours des prochains jours. (Photo : gracieuseté - archives)

HOCKEY. Les jeunes hockeyeurs pourront de nouveau sauter sur la glace du Centre récréatif Gérard-Couillard, au cours des prochains jours. En effet, Québec a donné le feu vert au jeu avec équipes complètes, au grand bonheur de l’Association de hockey mineur de Coaticook.

Cet engouement ne se fait malheureusement pas sentir au niveau des inscriptions. Lors d’une année normale, l’organisme peut compter jusqu’à 210 jeunes sportifs en ses rangs. Pour la saison 2021-2022, ils ne seront que 170, selon le plus récent décompte. Le registraire de l’Association de hockey mineur de Coaticook, Christian Létourneau, a une petite idée pour expliquer cette diminution au niveau des inscriptions. «Je réponds à énormément de questions sur le fait que nos jeunes (13 ans et plus) doivent être adéquatement vaccinés pour pratiquer leur sport préféré. On parle ici des niveaux bantam et midget. Et c’est justement à ces niveaux qu’on a moins d’inscriptions. Je dirais donc que [l’imposition de la vaccination] nous a fait mal.»

Une seule équipe évoluera donc au niveau bantam, même chose pour le midget. «Habituellement, on peut former trois équipes à chacun de ces niveaux», précise M. Létourneau.

Même si le nombre d’inscriptions est peu élevé à ces niveaux, le hockey mineur promet qu’une équipe sera formée. «Il ne restera qu’à voir à quel niveau il faudra les faire jouer.»

Le retour aux équipes complètes rime aussi avec le retour à une certaine normalité. «C’est notre souhait le plus cher de jouer une saison complète, fait savoir Christian Létourneau. On disputera principalement nos matchs au sein de la Ligue Orford – Saint-François.»

La saison débutera le 17 septembre pour la plupart des équipes de Coaticook.

ARBITRES RECHERCHÉS

L’Association de hockey mineur de Coaticook est aussi à la recherche d’officiels pour arbitrer ses matchs. «Nous avons un besoin criant d’officiels, lance M. Létourneau. Même avant la pandémie, il nous en manquait. Souvent, on allait les chercher à l’extérieur. On a même été obligé d’annuler certaines rencontres puisqu’on n’avait pas d’arbitres.»

Les gens intéressés peuvent contacter les dirigeants de l’AHM de Coaticook sur la page Facebook de l’organisme.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires