Gyrophares verts: un nouvel outil pour les pompiers de Compton

Par Vincent Cliche
Gyrophares verts: un nouvel outil pour les pompiers de Compton
Le directeur du Service incendie de Compton, Jonathan Garceau, salue l'implantation de gyrophares verts dans les véhicules de sa brigade, un dispositif ici montré par le conseiller municipal de Compton, Marc-André Desrochers. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

SÉCURITÉ. Les pompiers du Service incendie de Compton seront dorénavant identifiés à l’aide de gyrophares verts, une première dans la région.

Les automobilistes de la petite municipalité et ceux qui y emprunteront les routes devront donc s’habituer à ce nouvel outil. «Lorsqu’on le verra allumé, ça veut dire que nos pompiers sont en déplacement soit vers la caserne ou encore pour se rendre sur les lieux d’une intervention, explique le directeur du Service incendie de Compton, Jonathan Garceau. Ce qu’on souhaite, c’est qu’à la vue du gyrophare vert, les automobilistes nous cèdent le passage de façon sécuritaire.»

Les avantages d’un tel système sont nombreux, dit M. Garceau. Ils se résument aussi à ces trois mots: rapidité, visibilité et identification. «Si on est appelé en renfort sur la route 147 et qu’il y a une longue file de voitures immobilisées. Nos gyrophares pourront bien nous identifier et on pourra passer plus facilement, en espérant que les automobilistes soient courtois envers nous. Ça va nous permettre de sauver plusieurs minutes, qui peuvent être très cruciales lors d’une intervention.»

Au total, la Municipalité de Compton a autorisé l’achat de 24 appareils. «Nous avons dit oui à ce projet pour faciliter les déplacements de nos pompiers, note le conseiller municipal et responsable des dossiers relatifs à la sécurité, Marc-André Desrochers. Ça améliorera la visibilité de nos équipes qui ont tout de même 180 kilomètres de routes à parcourir. On pense aussi que ça améliorera le temps de réponse des intervenants.»

Jonathan Garceau croit que son service servira d’exemple pour l’implantation de ce type d’appareil. «Si l’efficacité est là, je n’ai aucun doute que ça pourrait être implanté dans d’autres services. On a toutefois une réalité différente ici, à Compton, du fait que nos pompiers vivent majoritairement à l’extérieur de la municipalité, d’où l’importance d’aller chercher de précieuses minutes dans leurs déplacements.»

Les pompiers ont reçu des directives claires quant à l’utilisation du gyrophare. «Ce sera seulement pour des appels régis par le service de Compton. Étant donné que nous servons d’exemple et que nous serons bien identifiés, on n’a pas le droit à l’erreur. On ne fera pas les fous non plus.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires