Le CAB de la MRC de Coaticook remercie ses bénévoles et la population en les invitant à une épluchette

Par Vincent Cliche
Le CAB de la MRC de Coaticook remercie ses bénévoles et la population en les invitant à une épluchette
Le coordonnateur des ressources bénévoles au CAB de la MRC de Coaticook, Olivier Girondier, accompagne ici les bénévoles Serge Bélanger et Patricia Patino, à l'occasion de l'épluchette de blé d'Inde de l'organisme. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Après une pause d’un an reliée à la pandémie, le Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook a renoué avec sa traditionnelle épluchette de blé d’Inde, jeudi après-midi (2 septembre).

«Ça fait du bien de se retrouver, même si la température n’est pas de notre côté», confie la directrice générale de l’organisme, Marjorie Tyroler.

«Durant toute la pandémie, on a reçu des appuis incroyables de la population, poursuit-elle. Notre épluchette, c’est une façon de remercier les gens de notre communauté. On veut aussi dire merci à nos précieux bénévoles, sans qui on ne pourrait pas offrir tous nos services.»

Comme il s’agissait d’un événement où plus de 50 personnes étaient attendues, les organisateurs ont demandé aux participants de présenter leur passeport vaccinal. Les services du CAB étant jugés essentiels, l’entrée à l’organisme de la rue Cutting ne nécessitera pas le passeport, rappelle cependant Mme Tyroler.

«On est prêt pour débuter notre saison automnale», souligne la directrice générale.

Cette dernière mentionne que son équipe a recensé une hausse importante des demandes de dépannages alimentaires. «Avec un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les gens pensent souvent, à tort, que ces bénéficiaires n’ont qu’à aller travailler. Je peux dire que la grande majorité des gens qui viennent nous demander de l’aide vivent des conditions qui les rendent inaptes à travailler», rétorque Marjorie Tyroler.

À titre indicatif, 25 dépannages ont été demandés au cours de la dernière semaine, un nombre anormalement élevé pour ce temps-ci de l’année, aux dires des dirigeants.

Notons également que le service de popote roulante connaît une recrudescence depuis le début de la pandémie.

Quant aux activités du temps des Fêtes, la directrice générale indique que son équipe planche sur une programmation intéressante. Celle-ci devrait être dévoilée au cours des prochaines semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires