Le Big Bill balayé 2-0 dans sa série face à Drummondville

Dominic Lussier, relationniste de la LBMQ
Le Big Bill balayé 2-0 dans sa série face à Drummondville

BASEBALL. En avant 1 à 0 dans leur série, le Brock de Drummondville avait l’occasion d’éliminer le Big Bill de Coaticook dans le quart de finale 2 de 3 de la division B45, jeudi soir (2 septembre). Évoluant devant leurs partisans, les Drummondvillois ont rapidement pris les devants, avant de voir l’adversaire faire de même. Le jeu du chat et de la souris s’est déroulé ainsi toute la rencontre qui s’est finalement soldée par une victoire des locaux par la marque de 6 à 5. Drummondville remporte ainsi la série 2 à 0.

Le Brock est le premier à s’inscrire au pointage dès la première manche sur les simples de Michael Zgorzelski, Mathieu Tremblay et Alexandre Morinville. Le Big Bill réplique à la manche suivante profitant d’une balle passée avec les buts remplis. Le partant de Drummondville Benjamin Runyon se tire toutefois d’affaires après avoir concédé trois buts sur balles en retirant trois frappeurs sur des prises pour éteindre la menace. En début de troisième manche, les visiteurs profitent de deux erreurs en défensive et pour inscrire deux points et ensuite prendre les devants lorsque Jacob Bourque se fait atteindre avec les buts remplis. Runyon se sort encore une fois du pétrin après un mauvais lancer, le coureur du Big Bill s’est fait épingler au marbre par le relais de Billy Germaine, pour le troisième retrait.

À la fin de la manche, Zgorzelski remet les pendules à l’heure avec une claque en solo. Ce dernier récidive avec un autre circuit en fin de quatrième manche pour donner l’avance aux locaux. Le Big Bill crée à nouveau l’égalité sur le simple de Bourque en début de cinquième manche. En fin de sixième, Maxime Brunelle soulève la foule avec son simple qui fera la différence dans la rencontre. Michael Zgorzelski, venu en relève à Runyon, remporte la victoire au monticule ayant concédé un seul point et un coup sûr en plus de réussir sept retraits au bâton en quatre manches de travail. Alexandre Pharand, qui s’est amené en relève à Frédéric Fauteux, encaisse le revers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires