Qu’ont fait les candidats dans Compton-Stanstead au cours des derniers jours?

Par Vincent Cliche
Qu’ont fait les candidats dans Compton-Stanstead au cours des derniers jours?

ÉLECTIONS. L’équipe rédactionnelle du Progrès de Coaticook vous offre un tour d’horizon de ce qui s’est passé dans la circonscription de Compton-Stanstead au cours des derniers jours.

NOUVEAUX CANDIDATS
Deux nouveaux candidats s’ajoutent officiellement à la course dans Compton-Stanstead.

D’abord, Yves Bourassa portera les couleurs du Parti populaire du Canada, dont le chef est Maxime Bernier. Ce dernier a d’ailleurs confirmé la candidature du candidat, lors de son passage en Estrie, le 24 août dernier. Dans une courte vidéo publiée sur la page Facebook de M. Bourassa, son chef affirme que son candidat de Compton-Stanstead s’oppose «au passeport vaccinal que Québec et Ottawa veulent imposer».

Le deuxième candidat à s’ajouter à la liste est l’indépendant Sylvain Longpré. Le principal intéressé souhaite ne pas être affilié à aucune bannière. «Les partis politiques sont des organisations fermes. Les idéologies se diversifient et de plus en plus de politiciens refusent d’être muselés. Les candidats indépendants ont une plus grande liberté d’action», croit-il.

M. Longpré avait fondé les entreprises de vapotage Vaporium et Vaperz il y a quelques années. En 2014, l’Agence des services frontaliers du Canada avait saisi le matériel de ses deux compagnies. À la suite de cet incident, il a écopé de 45 jours de prison à purger dans la collectivité et d’une amende de 10 000 $. Dans sa présentation sur les réseaux sociaux, il en fait d’ailleurs mention. «Il y a une chose que je n’ai pas perdue dans cette aventure: ma détermination et mon courage. Après avoir placé un genou au sol, je me suis relevé», lance-t-il.

Rappelons que la ministre de l’Agriculture et députée sortante, Marie-Claude Bibeau, affrontera aussi la candidate bloquiste, Nathalie Bresse, le conservateur Pierre Tremblay, la néodémocrate Geneva Allen et le vert Sylvain Dodier.

AGRICULTURE ET ÉCONOMIE À L’AGENDA DE BIBEAU
Fort active sur le terrain, la ministre de l’Agriculture et députée sortante de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau a tenu plusieurs rencontres touchant différents sujets.
En compagnie de ses collègues et autres candidats Pierre Breton et Pascale St-Onge, elle a tenu à soutenir les producteurs agricoles qui peinent à trouver de la main-d’œuvre. Elle s’engager à améliorer l’accès aux programmes des travailleurs étrangers temporaires. «En plus d’augmenter le financement des programmes de gestion de risques et d’investir en agro-environnement, nous avons livré les compensations pour les producteurs et les transformateurs agricoles sous gestion de l’offre et sommes fermement engagés à ne céder aucune part de marché sous gestion de l’offre lors des prochaines négociations commerciales», souligne Mme Bibeau.

Cette dernière souhaite aussi faciliter l’accès à la propriété pour les jeunes ménages, en mettant de l’avant un compte d’épargne pouvant aller jusqu’à 40 000 $ pour les gens de moins de 40 ans souhaitant devenir propriétaire.

Mme Bibeau a également rappelé que les minorités linguistiques seront protégées par le projet de loi C-32. La députée sortante s’est aussi engagée à éliminer la pollution plastique d’ici 2030 et à réduire les déchets, tout en créant des emplois et en faisant croître la classe moyenne.

LE CANDIDAT VERT PARTICIPE À FIÈRE LA FÊTE
Le candidat du Parti vert du Canada dans Compton-Stanstead, Sylvain Dodier, a participé avec son complice de vie depuis 20 ans, Luc Pallegoix, à l’événement Fière la fête – Fierté Sherbrooke, ces derniers jours.

Il a tenu à rappeler qu’à l’âge de 20 ans, il a participé à la fondation du premier centre d’aide et de ressources pour gais, lesbiennes et leurs alliés au Cégep de Sherbrooke. M. Dodier, un résident de Saint-Isidore-de-Clifton, est aussi sexologue.

PIERRE TREMBLAY VANTE SON PASSÉ DE CONSEILLER MUNICIPAL
De son côté, le candidat du Parti conservateur du Canada dans Compton-Stanstead, Pierre Tremblay, a décidé de vanter son passé à titre de conseiller municipal à Sherbrooke.

Dans une vidéo publiée sur ses réseaux sociaux, M. Tremblay a rappelé qu’il n’était pas «un homme de promesse, mais bien un homme d’action». Il dit avoir aidé des citoyens propriétaires de plus petits terrains d’obtenir un règlement satisfaisant concernant la revitalisation des bandes riveraines.

Il a également mis de l’avant le Plan de rétablissement du Canada, voulant ainsi faire passer les prestations de maladie de l’assurance-emploi de 26 à 52 semaines, pour les personnes qui souffrent d’une maladie grave.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires