Québec accorde 50 nouvelles places en garderie à Compton et Waterville

Par Dany Jacques
Québec accorde 50 nouvelles places en garderie à Compton et Waterville
Le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l'Estrie, François Bonnardel, la députée de Saint-François et whip adjointe du gouvernement, Geneviève Hébert, et le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, avaient de bonnes nouvelles pour les familles de la MRC de Coaticook lors de leur passage à Coaticook, mardi. (Photo : Le Progrès de Coaticook – Dany Jacques)

FAMILLE. Le gouvernement du Québec autorise la création de 50 places subventionnées en services de garde à Waterville et Compton.

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, le ministre des Transports et ministre responsable de la région de l’Estrie, François Bonnardel, et la députée de Saint-François et whip adjointe du gouvernement, Geneviève Hébert, étaient de passage à Coaticook mardi pour annoncer la création de 948 places dans les Centres de la petite enfance (CPE) de l’Estrie.

Dans les derniers jours, le ministre Lacombe a fait savoir que son gouvernement allait créer plus de 9000 places au Québec.

De ce nombre, 18 iront au CPE-BC Uni-Vers d’enfants de Compton et 32 à Waterville sous la gestion du CPE L’Enfantillage. Les jeunes devraient entrer dans leur nouveau milieu d’ici la rentrée automnale de 2023.

«Nous en livrons presque le triple du nombre initialement prévu, détaille-t-il. On comblera d’autres besoins dans les CPE dès l’automne prochain.»

«Il s’agit d’une nouvelle importante pour notre comté, ajoute la députée Hébert. Les besoins sont criants, car je rencontre régulièrement des familles désespérées qui cherchent des environnements de qualité pour leurs enfants.»

La directrice générale du CPE L’Enfantillage, Jacinthe Fecteau, se réjouit de faire grimper le nombre de places de 68 à 100 enfants dans son organisation, même si les besoins ne seront pas encore tout à fait comblés. «Nous invitons les gens à créer des places en milieu familial afin de répondre davantage aux nécessités des jeunes familles», invite-t-elle.

La future garderie de 32 places sera située dans l’actuel centre communautaire de Waterville. Selon la mairesse de l’endroit, Nathalie Dupuis, il s’agit d’une ancienne école très bien située et déjà bien configurée pour accueillir des enfants.

«Nous sommes très heureux, car nous travaillons depuis 10 ans pour un obtenir ce premier CPE à s’installer à Waterville, résume-t-elle. On pourra enfin répondre aux besoins de notre population en croissance, qui gagne en moyenne 50 personnes par année depuis une décennie.»

Le projet de la Municipalité consiste à libérer l’établissement ciblé afin de localiser des services comme la bibliothèque, le centre communautaire et la Société d’histoire dans l’église catholique. Ce lieu de culte deviendrait un centre multifonctionnel.

Pour réaliser la conversion de l’église estimée à 3 M$, la mairesse Nathalie Dupuis croit obtenir l’appui de la population, surtout que du financement semble disponible pour payer une bonne partie de la facture.

Les 22 projets estriens ont un délai maximal de 24 mois pour ouvrir les portes des nouveaux CPE.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires