Programme Emplois d’été Canada: 102 jeunes de Coaticook ont pu trouver un boulot

Par Vincent Cliche
Programme Emplois d’été Canada: 102 jeunes de Coaticook ont pu trouver un boulot
La ministre de l'Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau (à gauche), pose en compagnie des organismes récipiendaires de l'aide du programme Emplois d'été Canada, lors d'un point de presse organisé à la Bibliothèque Françoise-Maurice. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. Grâce au programme Emplois d’été Canada, 102 jeunes âgés de 15 à 30 ans ont pu obtenir un boulot au sein de 45 organismes, durant la période estivale, dans la MRC de Coaticook. Cela représente un investissement record de tout près de 400 000 $ pour la région.

La ministre de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, a dévoilé les grandes lignes du programme lors d’un point de presse tenu mercredi après-midi (4 août). «On a donné encore plus d’importance à ce programme, confirme l’élue. On sait que ce que les jeunes ont vécu au cours des derniers mois a été particulièrement difficile. Il était donc important de leur offrir de bonnes opportunités d’emplois ainsi que des chances de développer de nouvelles compétences, du leadership et un réseau de contacts. C’est un projet auquel je crois beaucoup.»

À titre de députée, Mme Bibeau a également pu identifier certaines priorités. «Ce qui est intéressant, c’est que ce sont les jeunes qui ont pu bénéficier du programme pour les emplois, mais, par la bande, ce sont aussi des plus jeunes qui ont pu aussi en être les bénéficiaires, particulièrement pour les camps d’été.» Des organismes culturels, communautaires et les secteurs environnemental et agricole ont également reçu une aide dans le cadre du programme Emplois d’été Canada.

La MRC de Coaticook a pu bénéficier de l’aide financière de ce volet pour le Camp Kionata, auquel plus de 500 jeunes se sont inscrits cet été. Le préfet de la MRC et maire de Sainte-Edwidge-de-Clifton, Bernard Marion, souligne que 120 000 $ ont été remis à l’organisme, ce qui a permis de couvrir l’embauche de 28 animateurs.

La Bibliothèque Françoise-Maurice figure elle aussi parmi les bénéficiaires du programme. Son directeur général, Benoit Bouthillette, explique qu’il a pu recruter l’animatrice Annabel Gilbert. «Elle a pu sillonner les camps de jour du territoire de la MRC afin d’apporter des histoires aux enfants, de même qu’elle a pu accueillir entre les murs de la bibliothèque de jeunes lecteurs référés par les trois écoles primaires de Coaticook, afin qu’ils consolident leurs savoirs en littératie à travers le Club de lecture TD», explique-t-il.

Animateur à la Maison des jeunes de Waterville Les Pacifistes, Maxime Oschwald explique que le programme a pu lui permettre de conserver son boulot durant la période estivale. «Ça fait une grande différence pour la rétention des employés, qui est un enjeu majeur du milieu communautaire. À la Maison des jeunes de Waterville, j’ai eu la chance de goûter à mes premières interventions et animations et j’ai rapidement compris que c’est ce que je voulais faire», raconte celui qui a terminé ses études en techniques d’éducation spécialisée au printemps 2020.

Bien qu’il ait reçu une aide pour le support de cinq employés étudiants pour cet été, le Musée Beaulne n’a pu combler que deux de ces postes. Malgré tout, la présidente du conseil d’administration de l’organisme culturel, Claude Laurence, indique que «la présence des étudiants est une véritable bouffée d’oxygène. «On a connu une recrudescence du nombre de visiteurs cet été», note-t-elle.

Au total, le gouvernement fédéral a ajouté 5,7 milliards de dollars au programme Emplois d’été Canada pour les cinq prochaines années.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires