Déploiement d’internet haute vitesse: Ottawa et Québec offrent 3,2 M$ à la MRC de Coaticook

Par Vincent Cliche
Déploiement d’internet haute vitesse: Ottawa et Québec offrent 3,2 M$ à la MRC de Coaticook
(Photo : archives)

TECHNOLOGIE. Les gouvernements fédéral et provincial ont dévoilé un investissement conjoint de 3,2 millions de dollars afin d’accélérer le déploiement d’internet haute vitesse vers 2980 foyers de la MRC de Coaticook d’ici septembre 2022.

Les détails de cette annonce ont été divulgués lors d’une conférence de presse tenue du côté de Kahnawake, mercredi matin (21 juillet). Le montant de 3,2 M$, accordé dans le cadre du volet Éclair II de l’Opération haute vitesse Canada-Québec, vient s’ajouter à des sommes déjà offertes à la région pour le déploiement des services dans la MRC de Coaticook. Le coût total du projet est évalué à 22,6 M$.

La ministre de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, croit que les acteurs de la région de Coaticook ont fait preuve de leadership dans ce dossier. «Il y a quelques années, ils se sont fait dire par les grands fournisseurs qu’ils n’étaient pas dans leurs plans. Ils se sont concertés et ont créé un organisme [TACTIC] pour superviser le déploiement d’internet haute vitesse sur le territoire. Aujourd’hui, cette annonce extrêmement importante vient valider leurs efforts constants», raconte l’élue qui souligne du même coup que Coaticook a été parmi les premiers à obtenir du financement pour brancher sa région.

La députée de Saint-François, Geneviève Hébert, se réjouit elle aussi de la bonne nouvelle. «Nous accélérons le déploiement des infrastructures à l’intention des 2980 foyers restants de ma circonscription», fait-elle savoir. L’élue a également rappelé l’importance d’avoir accès à cette technologie, surtout en temps de pandémie, pour les entreprises ou encore pour les jeunes qui devaient suivre leurs cours en ligne.

Internet haute vitesse a également ses avantages pour les producteurs agricoles, laisse entendre Mme Bibeau. «Ils peuvent ainsi faire un suivi de l’état de santé de leur troupeau et utiliser des équipements avec certaines technologies plus durables», insiste la ministre de l’Agriculture.

Le président de TACTIC et conseiller municipal à Coaticook, Denis Hébert, souligne que l’opérateur choisi sera dévoilé  dans un futur rapproché. «On dévoilera également le calendrier de déploiement du service internet haute vitesse tant attendu dans la région. Après des mois de travail, c’est un énorme morceau pour notre organisation qui pourra maintenant mettre ses énergies sur d’autres aspects du projet, afin d’assurer que nos premiers citoyens soient connectés avant la fin 2021», note-t-il.

CETTE FOIS-CI, C’EST LA BONNE?

Avec la multiplication des annonces réalisées au cours des dernières années concernant le déploiement d’internet haute vitesse dans certains secteurs de la région, cette fois-ci sera-t-elle la bonne? «J’en suis entièrement certaine», déclare la ministre Bibeau.

«Les ententes que nous avons conclues avec les fournisseurs sont assujetties à un échéancier strict. S’ils ne le respectent pas, nous pouvons changer de fournisseurs et leur infliger des pénalités. Pour ma part, je pense que le Québec possède la meilleure entente partout au pays.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires