À Barnston-Ouest, on plonge dans l’univers de la céramique grâce à Céramystic

Par Vincent Cliche
À Barnston-Ouest, on plonge dans l’univers de la céramique grâce à Céramystic
L'expo-vente Céramystic a attiré de nombreux curieux lors de son premier week-end d'activités, au Centre d'art Rozynski, du côté de Barnston-Ouest. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

BARNSTON-OUEST. L’expo-vente Céramystic, qui a accueilli ses premiers visiteurs le 2 juillet dernier dans le petit hameau de Way’s Mills, rassemble une quarantaine d’artistes tous amoureux de la céramique. Rencontre avec de réels passionnés.

Le site du Centre d’art Rozynski bourdonnait de curieux, quelques heures seulement après l’ouverture de ce rendez-vous culturel, qui en est à sa deuxième édition. «C’est tellement beau de voir tous ces gens qui s’intéressent à ce que nous faisons», s’enthousiasme Lucinda Dohney.

Cette céramiste en est à sa première participation à l’événement Céramystic. «Il s’agit d’une très belle opportunité de faire connaître cette forme d’art. Et ces opportunités ne se présentent pas si souvent. J’adore l’ambiance qui règne à Way’s Mills», affirme l’artiste qui fait des œuvres depuis maintenant 48 ans.

C’est d’ailleurs la céramique qui l’a aidée à passer à travers la pandémie l’an dernier. «J’ai fait une production COVID, rigole-t-elle. On la reconnaît par les lapins qui y sont dessinés. Ces animaux sont symboles d’espoir. Durant ces temps difficiles, c’était ce qui nous unissait tous.»

DES NOUVEAUTÉS BIEN ACCUEILLIES

La directrice générale du Centre d’art Rozynski, Aude Gendreau-Turmel, souligne que les nouveautés de l’événement ont bien été accueillies par les participants. D’abord, une dizaine d’artistes émergents se sont joints à la programmation. «Il y a un beau maillage et un partage de connaissances entre les artistes», reconnaît-elle.

On a également aménagé le boisé aux abords de la rivière pour accueillir de nouvelles pièces. «C’est important pour nous de montrer la polyvalence de ce médium. Autant la céramique peut être utilitaire [tasses, bols, etc.] qu’elle peut aussi être abstraite dans la création d’œuvres.»

Les visiteurs sont aussi appelés à utiliser leur téléphone intelligent pour balayer un code QR et en apprendre davantage sur les artistes. Cela fait partie du virage technologique de l’événement.

Céramystic se poursuit jusqu’à dimanche (11 juillet).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires