À mi-chemin, les marcheurs du défi «12 jours en juin» sont loin de baisser les bras

Par Vincent Cliche
À mi-chemin, les marcheurs du défi «12 jours en juin» sont loin de baisser les bras
Les participants du défi «12 jours en juin» ont marché du côté d'East Hereford, jeudi (10 juin). Ils en étaient à la mi-parcours. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

EAST HEREFORD. Rencontrés à mi-chemin de leur parcours de 212 km, les marcheurs du défi «12 jours en juin» étaient toujours débordants d’énergie avant d’entreprendre leur étape du côté d’East Hereford.

«Ça va vraiment bien, lance Mélanie Cormier, qui a entamé sa septième journée du défi. J’ai quelques ampoules, mais j’y vais à mon rythme, comme tout le monde ici d’ailleurs.»

Son carnet de marche en mains, Mme Cormier dit avoir participé à cette épreuve à titre de défi personnel. «La santé mentale a pris tout son sens au cours de la dernière année avec la pandémie. On voit à quel point les organismes qui y sont dédiés doivent prendre une place de plus en plus importante.»

Directrice générale de L’Éveil, ressource communautaire en santé mentale, Stéphanie Vachon participe elle aussi à l’événement. «Les trois premiers jours ont été les plus difficiles, dit-elle. J’ai connu des hauts et des bas, à l’image de notre parcours. Les journées chaudes n’ont pas été faciles, mais, au moins, nous n’avons pas eu de journées pluvieuses.»

«Dans chaque village où on s’arrête, les gens viennent à notre rencontre, rajoute Mme Vachon. Ils viennent faire des dons et nous questionner sur le défi. Ils démontrent un grand intérêt. Il y en a même qui nous disent qu’ils nous suivront sur les réseaux sociaux pour pouvoir s’inscrire l’an prochain.»

Car, oui, les organisateurs souhaitent ardemment présenter une deuxième édition du défi «12 jours en juin». «C’est notre but, confirme la productrice du rendez-vous, Lucie Cormier. On souhaite également avoir un plus grand nombre de participants. La pandémie nous a limités à une vingtaine de marcheurs cette année.»

Rappelons que l’événement «12 jours en juin» souhaite amasser des fonds pour que L’Éveil, ressource communautaire en santé mentale, puisse offrir ses services en période estivale.

Il est toujours possible de donner à la campagne de sociofinancement via la plateforme GoFundMe du défi. Les résultats finaux seront communiqués lors de l’arrivée des participants, à Coaticook, mardi prochain (15 juin).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Agathe Boissonneault
Agathe Boissonneault
22 heures

Félicitations aux organisateurs de cette 1ère édition Pascal Brien et Lucie Cormier, personnes de coeur, j’ai eu l’occasion de participer à cette marche sur 3 jours et tous , équipe de soutien, participants, les employés de l’Éveil, tous ont une même cause à coeur, même la chaleur extrême de cette semaine, rien ne les arrête. Bonne continuité dans cette belle aventure.