Sarahmée et Barry Paquin Roberge parmi les têtes d’affiche du 15e Shazamfest

Par Vincent Cliche
Sarahmée et Barry Paquin Roberge parmi les têtes d’affiche du 15e Shazamfest
La programmation du 15e Shazamfest est riche en concerts musicaux, en numéros de cirque ainsi qu'en prestations athlétiques. (Photo : Photo gracieuseté – Claude Dufresne)

BARNSTON-OUEST. Mettre sur pied un festival en à peine 50 jours, voilà le défi qui attend le créateur du Shazamfest, Ziv Przytyk. L’événement a récemment reçu le feu vert de la Santé publique pour sa tenue, prévue du 9 au 11 juillet prochain.

«C’est une grande fierté de pouvoir tenir le Shazamfest pour une deuxième année en temps de pandémie, confie le grand manitou du happening. En même temps, c’est tout un casse-tête qui nous attend, tant au niveau de la programmation que de la logistique des mesures à respecter.»

Cette année, les têtes d’affiche musicales incluent une incontournable du rap québécois, Sarahmée, le groupe néo-disco glam Barry Paquin Roberge ainsi que le pionnier du rock Frank Custeau. «Honnêtement, la moitié de la programmation de cette année, c’était ce qu’on avait prévu à l’origine pour l’édition de l’année passée. On n’a fait que des appels pour voir si les gens souhaitaient revenir. Et on est très heureux qu’ils aient accepté de participer à l’édition 2021», explique Ziv Przytyk.

La programmation musicale compte aussi un mélange de groupes et d’artistes de la scène estrienne, dont les gagnants du concours Combat de la scène Shazam, Wistiti et Bless Her Evil. «Nous avons toujours fait une place de choix aux artistes d’ici. Et nous sommes encore plus fiers de le faire en ces temps où il est difficile de trouver une scène pour performer. Je dirais que plus de la moitié de notre programmation provient des régions de Coaticook, Sherbrooke et Magog.»

D’autres activités viendront ponctuer le festival, dont le retour des gladiateurs du ring de l’Académie de lutte estrienne, le concours de barbes et moustaches ainsi que le yoga matinal.

Un festival sécuritaire, promet l’organisateur

Pour s’assurer d’un événement sécuritaire, l’organisateur entend écouter à la lettre les consignes de la Santé publique. «On a d’abord limité le nombre de billets à 500 cette année», note-t-il.

Un plan de circulation sur le site sera également élaboré. «On va s’aimer à deux mètres de distance. Et même si nous sommes à l’extérieur, lorsqu’il sera impossible de respecter les règles de distanciation, on demandera aux gens de porter le masque.»

D’ailleurs, une équipe COVID sera mise sur pied, laquelle se promènera pour rappeler les règles aux visiteurs. «Il nous faudra une équipe de bénévoles deux fois plus grande cette année, mais on y arrivera. Au bout de la ligne, on veut un festival des plus sécuritaires, mais aussi un événement où tout le monde aura beaucoup de fun.»

Les billets du Shazamfest sont disponibles en ligne seulement au shazamfest.com.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires