Les sentiers du mont Pinacle accessibles plus rapidement que prévu

Par Vincent Cliche
Les sentiers du mont Pinacle accessibles plus rapidement que prévu
Les sentiers du mont Pinacle seront ouverts à compter du 8 mai. (Photo : gracieuseté - parc Harold F. Baldwin)

PLEIN AIR. Le parc Harold F. Baldwin a fait une belle surprise aux randonneurs en devançant l’ouverture printanière des sentiers du mont Pinacle, lesquels seront accessibles ce week-end (8-9 mai).

La température plus clémente des derniers jours a facilité cette prise de décision. «Les sentiers sont en bon état, explique l’une des administratrices de l’organisme, Monic Caron. En général, à ce temps-ci, il y a encore de la glace au sommet. Il n’est pas rare que je doive mettre mes crampons jusqu’à la fin mai en raison de la glace. Cette année, ce n’est pas le cas.»

Bien que les passionnés de plein air soient invités en grand nombre à gravir le mont Pinacle, Mme Caron souhaite leur lancer un message d’une grande importance, à ses yeux. «Il est important de rester dans les sentiers, même s’il y a quelques endroits qui demeurent encore un peu boueux, rappelle-t-elle. Avec la distanciation, les gens se tassent de plus en plus hors des sentiers. C’est correct, les gens respectent les règles de la Santé publique, mais lorsqu’ils se tassent hors des sentiers, ils risquent d’abîmer la faune et la flore. C’est un de nos gros problèmes.»

«Quand on rentre dans nos sentiers, on veut être entouré d’une belle nature, poursuit-elle. Bien, en raison de notre popularité, les gens élargissent malheureusement les sentiers et tassent d’une certaine façon la nature. Je crois qu’au fil du temps, on a perdu un peu de verdure. On ne voudrait pas avoir l’air d’une autoroute non plus. Revégétaliser, ça prend énormément de temps aussi.»

La tarification bientôt en place

Tel qu’annoncé un peu plus tôt cette année, les visiteurs de l’extérieur de la MRC de Coaticook devront débourser un coût d’entrée cette saison pour accéder aux sentiers du parc Harold F. Baldwin. L’entrée en vigueur de cette mesure devrait avoir lieu d’ici les prochaines semaines, confirment les dirigeants de l’endroit.

«Le processus suit son cours. On a récemment engagé une coordonnatrice qui nous aidera à mettre en branle ce procédé. On cherche la meilleure façon de tarifer. Chose certaine, on ne veut pas avoir quelqu’un dans une petite cabane à l’entrée du site. On souhaite que ça se fasse de façon électronique et virtuelle.»

Une rencontre avec les gestionnaires du site ACoaticook.com, qui regroupe plusieurs activités dans la région, dont Foresta Lumina, est prévue.

L’an dernier, 52 000 randonneurs se sont laissés charmer par les panoramas à couper le souffle du parc Harold F. Baldwin. Lors du week-end de Pâques, près de 400 visiteurs s’y sont rendus, malgré le fait que le site ait été fermé. «Lorsque la Ville [de Coaticook] a installé des barrières et a fermé le stationnement de l’église, ça nous a aidés grandement. Notre compteur n’a enregistré que quelques entrées.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires