Fermeture de la Coop de Dixville: «On a vraiment tout fait pour les aider»

Par Vincent Cliche
Fermeture de la Coop de Dixville: «On a vraiment tout fait pour les aider»
La mairesse de Dixville, Françoise Bouchard. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

DIXVILLE. Dans le message publié sur les réseaux sociaux où elle annonce la fin de ses activités, la Coopérative de solidarité de Dixville a indiqué que les élus de la petite municipalité ne souhaitaient pas participer au maintien de l’organisme. La mairesse Françoise Bouchard s’est sentie piquée au vif par cette interpellation. «On a vraiment tout fait pour les aider», tient-elle à rappeler.

«La Municipalité a été partenaire du projet depuis les débuts [en 2014], explique l’élue. L’ancien maire, Martin Saindon, a même fait partie des premiers comités. On croyait énormément au projet. On les a soutenus autant qu’on ne le pouvait.»

«On a injecté plusieurs milliers de dollars dans le projet, rajoute Mme Bouchard. On est même allé jusqu’à engager un agent de développement. Malheureusement, au cours des derniers temps, on voyait que ça s’en allait vers la débâcle. Les dettes étaient trop grandes. Ça n’allait plus et c’est la raison pour laquelle nous avons décidé de fermer le robinet.»

La première magistrate reconnaît que la pandémie aura eu ultimement raison de la Coopérative de solidarité de Dixville. Toutefois, l’intérêt auprès des citoyens s’est effrité avec le temps, reconnaît-elle. «Souvent, ce n’était que les mêmes personnes qui utilisaient les services. Quand on pense à un tel projet, on veut que ce soit la majorité des citoyens qui y participent. Ce n’était plus le cas ces temps-ci.»

«Ça laissera un grand vide au cœur du village»

La fermeture de la Coopérative de solidarité de Dixville attriste tout de même la mairesse Françoise Bouchard. «Ça laissera un grand vide au cœur du village», lance-t-elle.

La Municipalité pourrait-elle être intéressée à racheter le bâtiment? «Il est vrai qu’on pourrait en faire un centre culturel, admet l’élue. Pour tout de suite, on va prendre une petite pause. On va voir si le site pourrait intéresser des investisseurs privés. C’est certain qu’on aimerait bien avoir un restaurant au village. On sera à l’écoute d’un projet plus fonctionnel et qui répondra davantage aux besoins de notre population.»

Puisque le bâtiment abritant la Coop est zoné résidentiel, il est aussi possible qu’un particulier s’y intéresse pour en faire sa demeure. «Le marché immobilier est en pleine effervescence.  Il y aura certainement de l’intérêt, car le bâtiment sera offert à un prix raisonnable.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires