La Chambre de commerce de Coaticook dénonce l’augmentation exagérée des primes d’assurances

Par Vincent Cliche
La Chambre de commerce de Coaticook dénonce l’augmentation exagérée des primes d’assurances
Francis Riendeau est le président de la Chambre de commerce et d'industrie de la région de Coaticook. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ÉCONOMIE. Jugée comme un frein au démarrage de nouvelles entreprises, l’augmentation exagérée des primes d’assurances dans le monde commercial est dénoncée par la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook (CCIRC).

Dans sa sortie, le regroupement sollicite le support des autres chambres ainsi que celui de la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Il s’agit d’un enjeu pour la survie de nombreuses entreprises, indique également la CCIRC. «Dans le contexte de la reprise économique que nous envisageons, il faut aider les entreprises à la relance et non les dissuader à poursuivre leurs efforts», souligne le président de l’organisme coaticookois, Francis Riendeau.

À titre d’exemple, du côté des assurances générales et de responsabilité, le retrait de certaines compagnies du marché vient créer un système d’oligopole où seuls les plus gros joueurs survivent et peuvent établir les conditions qui font que les primes, dans certains cas, ont plus que doublé depuis quelques années, déplorent les dirigeants de la Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook. «Tantôt en fonction des définitions des zones inondables, tantôt à cause des changements climatiques, des risques de refoulements d’égout et, maintenant, à cause de la COVID-19, toutes les raisons semblent bonnes pour justifier des augmentations de primes et une réduction des protections», fait savoir la CCIRC par voie de communiqué.

L’organisme souligne que l’un des secteurs les plus particulièrement touchés est celui du transport par camion. «[Pour une entreprise], les primes ont doublé depuis trois ou quatre ans. Une autre, qui a subi un incendie mineur en juin 2012, a vu sa prime augmenter de 94 000 $ à 205 000 $, sans compter la franchise qui est passée de 50 000 $ à 250 000 $. Pour demeurer concurrentielles, ces entreprises peuvent difficilement absorber ces nouvelles conditions. Rien pour stimuler le démarrage d’entreprise non plus», peste-t-on du côté des dirigeants de la CCIRC.

La Chambre de commerce et d’industrie de la région de Coaticook compte plus de 230 membres.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires