La pharmacie Jean-Coutu de Coaticook remporte le concours «Mon boss, c’est le meilleur!»

Par Vincent Cliche
La pharmacie Jean-Coutu de Coaticook remporte le concours «Mon boss, c’est le meilleur!»
La pharmacienne propriétaire du Jean-Coutu de Coaticook, Marie-Ève Ouimette, a reçu le certificat du concours «Mon boss, c'est le meilleur!» des mains de l'agente de conciliation études-travail pour la MRC de Coaticook, Josianne Groleau, et de l'agente de développement du chantier mobilisation des gens d'affaires au projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE), Lisa Champeau. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Dans le cadre du concours «Mon boss, c’est le meilleur!», la pharmacie Jean-Coutu a été identifiée comme grande gagnante dans la MRC de Coaticook. Le témoignage de Meg-Anne Gosselin, une étudiante-employée à cette succursale a charmé le jury de l’initiative lancée dans le cadre des Journées de la persévérance scolaire.

«J’adore mon travail. Je n’y vais jamais à reculons, et ce, à cause de la belle ambiance qui règne à la pharmacie. Je travaille en étroite collaboration avec la pharmacienne propriétaire puisque je suis technicienne en laboratoire et c’est facile de bâtir une belle relation avec celle-ci. Elle est à l’écoute de nos besoins, tant au niveau scolaire que professionnel. J’ai la possibilité de changer mes disponibilités lors de la mi-session et de la fin de session. En fait, je choisis presque mon horaire au fur que la session avance», explique-t-elle.

La pharmacienne propriétaire Marie-Ève Ouimette s’est sentie honorée d’une telle marque de reconnaissance. «Encourager la poursuite des études fait partie de mes valeurs profondes, note-t-elle. Ç’a toujours été important pour moi de pouvoir concilier travail et études et c’est pour ça qu’on s’adapte du mieux qu’on peut aux horaires de nos employés étudiants. On est vraiment content qu’eux aussi le reconnaissent.»

L’agente de développement du chantier mobilisation des gens d’affaires au projet Partenaires pour la réussite éducative en Estrie (Projet PRÉE), Lisa Champeau, rappelle que les jeunes ont vécu plusieurs défis au cours de la dernière année. «Ceux-ci ont eu une grande influence sur leur santé mentale, leur motivation et leur engagement scolaire. Les bouleversements et les effets collatéraux provoqués par la pandémie peuvent avoir un impact sur leurs priorités, mais aussi sur leur niveau de motivation à rester à l’école. Le concours visait à sensibiliser les jeunes et les employeurs aux bonnes pratiques en termes de conciliation études-travail.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Guylaine Nadeau
Guylaine Nadeau
16 jours

Félicitations wow magnifique