Une décision controversée coûte un 4e championnat à Megan Brodeur

Par Patrick Trudeau
Une décision controversée coûte un 4e championnat à Megan Brodeur
Megan Brodeur aura connu une saison 2020-2021 fertile en émotions. (Photo : gracieuseté – Olivier Fouque/www.olivierfouque.com)

SNOCROSS. Pour la première fois depuis 2017, c’est un autre nom que celui de Megan Brodeur qui sera inscrit sur le trophée du Championnat Amsoil de snocross 2021, catégorie Pro Women.

La pilote de Coaticook croyait bien en avoir suffisamment fait pour mettre la main sur un quatrième titre consécutif, mais une décision controversée des juges lors du dernier week-end de la saison (26-27 mars) à Eagle River lui a fait perdre ce championnat au profit de l’Américaine Malene Andersen.

Croyant avoir terminé en tête lors de la première course disputée le vendredi, Brodeur a eu la surprise d’apprendre qu’elle était rétrogradée en quatrième place, à la suite d’un retour en piste «non-conforme». Cette décision des juges lui a également coûté 13 points au classement, ce qui s’est finalement avéré fort profitable… pour sa rivale américaine.

«Après quelques tours, je bataille pour la tête, mais je fais une sortie de piste. Je m’assure de rembarquer en toute sécurité, et je réussis à retourner en première place et à gagner la course. On m’annonce toutefois après le podium que je suis pénalisée de trois positions pour avoir fait une sortie de piste et une entrée de piste non-conforme aux règles. Je ne pouvais pas croire ce qui m’arrivait, car je m’étais assurée de bien voir ce qui se passait en piste avant de remonter», a-t-elle expliqué sur sa page Facebook.

Malgré ses revendications et celles de son entourage, Megan Brodeur ne réussit pas à renverser la décision et doit se concentrer sur sa dernière course de la fin de semaine.

«J’ai terminé 2e et 1re dans mes qualifications et j’ai ensuite remporté la finale. Sans ma pénalité du vendredi, j’aurais été à égalité dans les points après la finale de samedi, et dans ces circonstances, le gagnant de la dernière manche remporte le championnat. Cela vous montre à quel point la compétition était serrée», ajoute la jeune femme de 21 ans.

En dépit de l’incident avec les juges et de sa deuxième place au classement cumulatif, la pilote coaticookoise estime avoir acquis beaucoup d’expérience au cours de la dernière saison, autant à travers les difficultés que les succès.

Elle a notamment dû passer plusieurs semaines consécutives aux États-Unis, loin des siens, en raison des diverses contraintes sanitaires. «Mentalement, ç’a été des montagnes russes. Mais avec du bon monde autour de moi, je suis passée au travers. Étant donné qu’il y avait beaucoup de compétition pendant cette saison, j’ai également dû travailler deux fois plus fort pour atteindre mes buts. Ça me rendait encore plus fière lorsque j’avais du succès», a exprimé celle qui fait rayonner Coaticook depuis plusieurs années maintenant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires