Les travailleurs étrangers pourront faire leur quarantaine à la ferme

Par Vincent Cliche
Les travailleurs étrangers pourront faire leur quarantaine à la ferme
Marie-Claude Bibeau se réjouit du succès remporté par le Programme d'emploi et de compétences des jeunes. (Photo : gracieuseté)

AGRICULTURE. À l’image des gens qui arrivent au pays et qui se rendent directement à leur lieu d’hébergement par transport privé, les travailleurs étrangers temporaires (TÉT) pourront continuer d’effectuer leurs 14 jours d’isolement obligatoire à la ferme qui les accueille.

La ministre de l’Agriculture et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, en a fait l’annonce lors d’un point de presse virtuel tenu en début de semaine.

Depuis le 21 février dernier, toutes les personnes entrant au Canada, à l’exception de certains travailleurs essentiels, doivent se soumettre à un test de la COVID-19 à leur arrivée à l’aéroport et attendre le résultat dans un hôtel approuvé par le gouvernement et ce, jusqu’à trois jours et à leurs frais. Au moment de faire cette annonce il y a un mois, le gouvernement du Canada avait indiqué que la mesure était reportée au 14 mars pour les TÉT, le temps de mettre en place un protocole distinct en collaboration avec les provinces et les organismes chargés de l’accueil des travailleurs agricoles.

La ministre Bibeau a donc expliqué qu’à compter du 21 mars prochain, seuls les TÉT qui doivent utiliser un transport commercial pour se déplacer de l’aéroport à leur lieu de quarantaine devront suivre la même procédure que les autres voyageurs et attendre le résultat de leur test dans un hôtel approuvé par le gouvernement avant de se rendre chez leur employeur pour compléter leurs 14 jours d’isolement. On estime qu’environ 5 % des 60 000 travailleurs attendus cette année sont dans cette situation. Le gouvernement du Canada a indiqué son intention de prendre en charge les coûts associés à cette procédure pour les TÉT, mais le mécanisme de financement reste à définir.

La ministre Bibeau a aussi tenu à rassurer les producteurs agricoles à l’effet que les services associés au protocole d’administration du test qui doit être effectué le 10e jour de la période d’isolement serait très bientôt augmentés et simplifiés de manière à s’assurer que les travailleurs sont bien exempts de la COVID-19 et prêts à commencer le travail au terme des 14 jours d’isolement.

Pour sa part, la ministre de l’Emploi, du Développement de la main-d’oeuvre et de l’Inclusion des personnes handicapées, Carla Qualtrough, a annoncé que diverses mesures seraient renforcées afin d’assurer la supervision des quarantaines et de veiller à ce que les TÉT soient toujours bien traités.

«Les travailleurs agricoles étrangers sont essentiels à toutes les étapes de notre chaîne d’approvisionnement alimentaire, de la ferme à notre table, et nous redoublons d’efforts afin qu’ils arrivent à temps et en santé pour cette nouvelle saison», a souligné la ministre et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires