Dévoilement du calendrier de la LBJÉQ: le Rocket affrontera seulement trois équipes en saison régulière

Par Vincent Cliche
Dévoilement du calendrier de la LBJÉQ: le Rocket affrontera seulement trois équipes en saison régulière
Si tout va bien, le Rocket South Shore de Coaticook disputera un calendrier intradivision de 32 matchs au cours de la saison 2021. (Photo : gracieuseté - Nathalie Miclette)

BASEBALL. À l’image de l’an dernier, le Rocket South Shore de Coaticook disputera l’ensemble de ses matchs de la saison régulière face aux trois autres équipes de la division Rawlings.

La Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJÉQ) a en effet dévoilé au cours des derniers jours son calendrier d’activités pour l’année 2021. La saison des «mauves» débutera le 29 mai prochain, à domicile, au stade Julien-Morin, à l’occasion d’un programme double face aux Cards de LaSalle. Ces formations croiseront le fer à de nombreuses reprises au cours de l’été. Il en va de même avec les duels qu’aura à disputer le Rocket avec les Guerriers de Granby et les Ducs de Longueuil.

Le directeur général du Rocket, Éric Poulin, salue la décision d’avoir un calendrier intradivision une fois de plus cette année. «On voulait avoir absolument du baseball. Je pense que cette façon de faire était la plus sécuritaire. On l’a prouvé l’an dernier en disputant tous les matchs de notre calendrier, sans trop d’anicroches. Ultimement, faut que nos jeunes puissent jouer au baseball.»

Ce type de calendrier veut toutefois aussi dire que le Rocket verra sur son chemin deux des équipes les plus puissantes du circuit, soit les Ducs et les Guerriers. «C’est une division qui est très forte, avoue M. Poulin. Je suis toutefois convaincu que l’édition 2021 du Rocket sera nettement supérieure à celle de l’an dernier. On a corrigé certaines situations qui avaient été problématiques. On a également effectué des transactions dans l’entre-saison afin de combler certaines lacunes. Il faut aussi dire que nous avons joué de malchance l’an dernier alors que trois de nos lanceurs [qui faisaient partie de notre top 6] ont été blessés. Ç’a eu un impact majeur.»

«Oui, la division sera relevée une fois de plus, mais ce sera à nous de nous retrousser les manches, de travailler encore un peu plus fort pour démontrer qu’on fait nous aussi partie de cette crème-là», rajoute le directeur général.

Quant au nombre de spectateurs permis au sein du stade Julien-Morin, les dirigeants du Rocket travaillent présentement avec un scénario semblable à celui de l’an dernier, soit un maximum de 250 partisans. La Ligue de baseball junior élite du Québec est toutefois en attente des directives de la Santé publique. «Chose certaine, ça fera du bien de se divertir, de voir des gens, tout en faisant attention aux normes en place. Ça fera du bien aussi de revoir du baseball au printemps, contrairement à l’an dernier où il a fallu attendre au mois de juillet.»

Le Rocket de Coaticook devra déposer à la mi-mars sa liste de protection en vue du prochain repêchage. Ce dernier aura lieu à la fin du mois de mars. Quant au camp d’entraînement, il faudra probablement attendre le retour du beau temps puisque des sessions en gymnase seront probablement interdites. «Encore là, nous sommes en attente des directives de la Santé publique», confirme M. Poulin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires