Le Parc de la gorge de Coaticook dévoile son jeu d’évasion en plein air, «La légende du Liéri»

Par Vincent Cliche
Le Parc de la gorge de Coaticook dévoile son jeu d’évasion en plein air, «La légende du Liéri»
La directrice générale du Parc de la gorge de Coaticook, Caroline Sage, invite les gens en grand nombre à découvrir le nouveau jeu d'évasion en plein air du site. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Dans le but de bonifier son offre hivernale, le Parc de la gorge de Coaticook vient tout juste de lancer son tout premier jeu d’évasion en plein air, intitulé «La légende du Liéri».

L’idée d’une telle activité a été lancée par les membres de l’équipe de direction de l’organisme, l’automne dernier. «On s’était alors dit que la pandémie ferait probablement encore partie de notre quotidien, explique la directrice générale du Parc de la gorge, Caroline Sage. Notre hiver serait donc différent avec l’annulation de la Fête des neiges et de la Fête de la pêche blanche. Avec le budget qu’on accordait à ces événements, on s’est lancé le défi de trouver des nouveaux produits. Le jeu d’évasion est sorti de ce « brainstorm ». C’est une activité très populaire et une version extérieure, c’est relativement rare, alors on a voulu l’essayer.»

Dans ses recherches pour mettre au monde cette nouvelle activité, le Parc de la gorge s’est allié avec Évade-toi, une entreprise de Saint-Jérôme spécialisée dans les jeux d’évasion. «L’idée qu’on leur a lancée, c’était d’utiliser des infrastructures qui dorment en période hivernale», raconte Mme Sage.

On a donc utilisé le nouveau sentier de la Montagne, un sentier dédié exclusivement à la randonnée pédestre. «On avait d’abord pensé le faire au camping, mais les stations auraient été trop près l’une d’entre elles. Les gens auraient entendu les indices des autres équipes», explique la directrice générale.

L’histoire du jeu d’évasion tourne autour du Liéri, cet esprit de la forêt qui a le pouvoir de se transformer en n’importe quelle créature. «Habituellement, il rentre en dormance à l’automne et ne revient qu’au printemps, raconte Caroline Sage. Là, il trouve qu’il ne s’est pas assez amusé avec tout ce qu’on a vécu. Il a donc décidé de s’amuser dans son domaine préféré, qui est le Parc de la gorge.»

Cellulaire en main, les visiteurs débutent leur trajet pour rejoindre quatre stations et répondre à plusieurs énigmes. «On parle d’épreuves un peu plus intellectuelles, car la partie physique du défi, c’est la randonnée en tant que telle [les joueurs devront marcher environ 3,5 kilomètres pour compléter le jeu]. Il faut compter certains objets, faire certaines constructions. On pense que tout le monde peut avoir du plaisir, qu’on soit deux adultes ou une famille. Chose certaine, ça prend parfois plusieurs têtes pour répondre aux énigmes.»

Les dirigeants du Parc de la gorge ont conçu le jeu pour la période hivernale. «On croit qu’il sera possible d’y prendre part jusqu’au printemps, à la période où les jeux d’eau et la mini-ferme seront accessibles. On a également pensé à un concept où il serait possible de changer l’histoire et certaines des énigmes pour le ramener l’hiver prochain. Il faut savoir se réinventer. C’est l’une des leçons que nous avons retenues de Foresta Lumina», note Caroline Sage.

Il faut prévoir environ 90 minutes pour compléter le parcours du Liéri. Il n’en coûte que 8 $ par bulle familiale, sans compter l’accès au site, qui, rappelons-le, est gratuit pour les citoyens de la MRC de Coaticook.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires