Marcus Quirion lance «Garder le cœur au niveau», son troisième album

Par Vincent Cliche
Marcus Quirion lance «Garder le cœur au niveau», son troisième album
L'artiste Marcus Quirion lancera l'album «Garder le cœur au niveau» le 5 mars prochain. (Photo : gracieuseté)

MUSIQUE. Marcus Quirion n’a pas chômé durant la pandémie. Tout près d’un an après la sortie de son deuxième album, il lancera un nouvel opus, intitulé «Garder le cœur au niveau», le 5 mars prochain.

Mars 2020, la COVID fait rage dans toute la province, chamboulant la vie de bien des gens. «L’an dernier, je venais à peine de lancer « Prêt » quand la pandémie est arrivée. J’ai dû annuler tous les shows prévus à mon calendrier. Ç’a été difficile pour commencer, mais je me suis vite relevé. J’me suis dit tant qu’à ne rien faire sur le plan artistique, aussi bien débuter la création d’un nouvel album», raconte le principal intéressé.

«Garder le cœur au niveau» est donc né des suites du premier confinement, en période estivale. Contrairement à ses premiers textes où il proposait quelque chose de plus autoréférentiel, Marcus y est allé de créations plus lumineuses pour ce troisième opus. «Avant, je parlais de moi, des épreuves que je traversais, des choses que j’observais. Après avoir été coupé du monde à cause de la pandémie, j’ai voulu m’adresser à des gens que je ne pouvais pas voir. Je leur ai donc écrit des lettres et ce sont ces mêmes lettres qui me servent de paroles.»

Le premier «single», intitulé «Lâcher prise», fait un peu abstraction à la thématique, puisqu’il a été écrit lors de son passage à l’École nationale de la chanson, il y a six ans. «Quand j’ai débuté mon projet en solo, cette pièce ne s’est pas retrouvée sur mes deux premiers albums. Je l’ai ressortie puisqu’elle tombait à point dans l’énergie que je voulais dégager dans ce nouveau projet.»

Dans «Coaticook», l’artiste évoque de sa jeunesse, de son adolescence et, surtout, de l’amour qu’il porte à sa région qui l’a vu grandir. «C’est ma chanson carte postale, image-t-il. Je parle notamment du Bar Ailleurs, où j’allais jouer pendant que mes chums travaillaient aux sapins. Bref, cette pièce-là, je l’ai écrite en regardant le temps qui s’est passé et je réalise à quel point il fait bon vivre ici.»

Même si le ton est différent, les fidèles de Marcus s’y retrouveront. «Il y a encore beaucoup de repères, puisque j’ai poursuit ma collaboration avec Julien Thibault et Simon Bilodeau, qui coréalisent l’album. Ces deux gars-là, ce sont mes frères, des vrais chums. C’est tellement précieux de pouvoir travailler avec ses amis», raconte le Coaticookois.

Bien évidemment, l’artiste ne pourra remonter sur les planches d’une scène au cours des prochaines semaines en raison de la pandémie. «J’ai pas mal hâte de me présenter à un « vrai » public, qui sera assis devant moi. Je leur présenterai alors un « best of » de mes trois albums. On va retrouver de tout, car c’est vraiment ce que j’ai le goût de faire.»

En attendant, l’album «Garder le cœur au niveau» sera lancé sur plusieurs plateformes numériques. On pourra également se le procurer de façon physique en précommande au cours des prochaines semaines.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires