Visite des agents de la SQ dans une résidence funéraire de Coaticook

Par Vincent Cliche
Visite des agents de la SQ dans une résidence funéraire de Coaticook
Le propriétaire de la résidence funéraire Charron et fils, Stéphane Charron. (Photo : archives Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. Dans un vibrant plaidoyer sur les réseaux sociaux, le directeur de la résidence funéraire Charron et fils, Stéphane Charron, a invité les gens à la compassion après que des agents de la Sûreté du Québec aient interrompu une visite de condoléances, vendredi matin (5 février).

Les policiers répondaient alors à une plainte reçue concernant un nombre important de voitures aux abords du salon de la rue Child, à Coaticook.

«Votre geste était sans doute noble, quoiqu’il ait causé tout un émoi parmi les pauvres gens endeuillés venus se recueillir dans un calme qui fut troublé par cet événement inattendu et, avouons-le, inopportun», a écrit M. Charron à propos de l’incident.

Précisons que la famille présente lors de cette visite était celle du garçon de 10 ans, décédé d’un accident de motoneige à Dixville, le 31 janvier dernier. Sur place, les agents de la SQ n’ont rien noté de particulier.

M. Charron a également noté que les policiers ont été humains et collaborateurs.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires