Le FestivAllezY Jean-D’Avignon tire sa révérence

Par Vincent Cliche
Le FestivAllezY Jean-D’Avignon tire sa révérence
Après 15 éditions, les organisateurs du FestivAllezY Jean-D'Avignon renoncent à poursuivre l'aventure. (Photo : gracieuseté - FestivAllezY Jean-D'Avignon)

EAST HEREFORD. La grand-messe du vélo de montagne à East Hereford n’est plus. En effet, les organisateurs du FestivAllezY Jean-D’Avignon ont décidé de mettre un terme à ce rassemblement sportif estival.

«On n’a pas tiré la « plogue » à cause de la pandémie, et ce, même si on avait dû annuler l’événement en 2020, précise Luc Dugal, qui a participé à l’organisation des 15 premières éditions. C’est le recrutement difficile des bénévoles qui a fait pencher la balance. Chaque année, on perdait des alliés et c’était particulièrement ardu de les remplacer.»

«On voulait aussi conserver la même qualité d’événement, poursuit M. Dugal. C’est comme ça aussi qu’on a fait notre renommée. Avec les forces en place, il c’était devenu pratiquement impossible.»

Selon M. Dugal, le plus bel héritage qu’aura laissé le FestivAllezY à East Hereford, ce sont la soixantaine de kilomètres de sentiers de vélo de montagne, aujourd’hui gérés par l’organisme Circuit frontières. «Avant notre arrivée, le vélo de montagne à East Hereford, ça se résumait pas mal à quelques kilomètres de sentiers à l’arrière du rang 9, à travers des pistes accidentées et des plantations de sapins. Ces années-ci, East Hereford est reconnue comme l’une des plus belles destinations au Québec pour la pratique de ce sport. En tant qu’organisation, on a atteint notre objectif de renouveler la clientèle vélo dans ce secteur.»

L’annulation du rendez-vous annuel ne veut pas nécessairement dire que le raid ne sera pas de retour dans le futur. «S’il y a une relève, on serait intéressé à passer le flambeau», laisse entendre Luc Dugal.

East Hereford demeurera tout de même l’une des capitales du vélo de montagne au Québec, croit le principal intéressé. «Je prends toujours ma passe de saison. L’été dernier, chaque week-end, le stationnement était toujours plein. C’était agréable de voir tant de passionnés dans les sentiers.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires