Une campagne de sociofinancement vient en aide à un père de famille de Compton

Par Vincent Cliche
Une campagne de sociofinancement vient en aide à un père de famille de Compton
Ghislain Jubinville devra être opéré au cœur au cours des prochaines semaines, ce qui l'empêchera de travailler plusieurs mois. Sa fille Kelly a mis sur pied une campagne de sociofinancement afin d'aider son père dans ces moments difficiles. (Photo : gracieuseté)

COMPTON. En attente d’une opération à cœur ouvert, Ghislain Jubinville doit malheureusement ranger tous ses outils nécessaires à son travail de bûcheron. Il en sera ainsi pour plusieurs autres mois à la suite de l’intervention. Afin d’aider son père, qui se retrouvera sans salaire pour près d’un an, sa fille Kelly a mis sur pied une campagne de sociofinancement sur la plateforme GoFundMe.

«On veut tout faire pour l’aider», raconte Kelly en parlant de son paternel, qui est à la tête d’une famille recomposée de sept enfants, âgés de 15 à 27 ans.

Tout a commencé lors d’une première visite à l’hôpital, le 1er janvier dernier. «Mon père est allé à l’urgence puisqu’il avait des douleurs à la poitrine et avait de la difficulté à respirer, précise-t-elle. On s’inquiétait pas mal vu qu’il a déjà eu des problèmes cardiaques par le passé.»

Les tests réalisés permettent un diagnostic clair: il a de l’eau sur les poumons, causée par une fuite dans sa valve, laquelle avait été changée il y a 15 ans. Il doit donc passer sous le bistouri rapidement pour corriger la situation. Il s’agira d’une deuxième opération à cœur ouvert pour cet homme à l’aube de ses 50 ans.

«Mon père, c’est un homme travaillant. Il est fort. De le voir sur le carreau, comme ça, c’est dur. Il a toujours survenu à nos besoins et là, du jour au lendemain, il ne peut plus le faire. C’est vraiment difficile à avaler, surtout que c’est la maladie qui l’empêche de travailler. Et ce n’est pas de sa faute.»

La situation actuelle du système de santé inquiète aussi la famille. «Même si l’opération de mon père est considérée comme prioritaire, avec les discussions de délestage à cause de la COVID, ça fait un peu peur. On ne sait pas ce qui peut arriver.»

Et comble de malheur, la mauvaise nouvelle est tombée alors que la famille Jubinville travaille à la construction d’une nouvelle demeure à Compton. «Avoir su ce qui allait nous arriver, on n’aurait pas débuté ce projet. On vit avec un stress énorme, alors tous ceux qui nous viendront en aide nous enlèveront un stress sur nos épaules.»

Kelly Jubinville désire remercier tous les donateurs qui ont participé jusqu’à maintenant à la campagne. «C’est vraiment apprécié. Tous les montants, aussi petits soient-ils, feront une grande différence.»

L’adolescente de 16 ans note que les sommes serviront à supporter le clan, dont le père se retrouvera sans source de revenus pour plusieurs mois, puisqu’il est travailleur indépendant.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires