Vincent Brochu prend la présidence d’Acti-Sports à Coaticook

Par Vincent Cliche
Vincent Brochu prend la présidence d’Acti-Sports à Coaticook
Vincent Brochu est le nouveau président d'Acti-Sports. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

ACTIVITÉ PHYSIQUE. Avec la pandémie et le passage en «zone rouge» de la région de l’Estrie, Acti-Sports a dû se réinventer pour proposer plusieurs de ses cours d’activité physique en ligne. Le nouveau président Vincent Brochu prend les gouvernails de l’organisme et tourne son regard vers «l’après-COVID».

M. Brochu est loin d’être étranger à Acti-Sports, lui qui a siégé sur son conseil d’administration depuis deux ans maintenant. Après le départ d’Andrée Bouchard, le conseiller municipal de Coaticook a voulu s’impliquer davantage. «Il y a beaucoup de dossiers à faire avancer et de changements à mettre en place. Il ne fallait pas que la présidence demeure vacante longtemps. On se doit également de préparer l’après-COVID. Bref, on veut être prêt», résume-t-il.

Même si Coaticook demeure en zone rouge, quelques activités virtuelles sont proposées aux membres d’Acti-Sports. Le kinésiologue Guillaume Leblanc offre un accompagnement en ligne à ceux qui désirent bouger. «On lancera bientôt notre session d’hiver en donnant la possibilité aux gens de s’inscrire en ligne, indique Vincent Brochu. On mettra de l’avant nos activités qui seront offertes après le changement de zone. On veut donner le goût à tout le monde. Ça va améliorer la santé mentale et offrir un peu d’espoir que cette pandémie sera bientôt derrière nous.»

Le nouveau président d’Acti-Sports travaillera aussi sur la revitalisation de sa salle de gym, qui portera dorénavant le nom de «Lab club athlétique». Fini donc le gym pur et dur. On se concentrera davantage sur le crossfit. «Cette discipline est un mélange de gymnastique et d’entraînement en salle. On travaille davantage sur la santé globale plutôt que de lever de simples poids pour développer un muscle», image M. Brochu.

En plus du «Lab club athlétique», Acti-Sports propose des activités de yoga et de spinning, en plus de pouvoir offrir des plateaux sportifs (lorsque les consignes sanitaires le permettront). La piscine de l’école secondaire La Frontalière tombe aussi sous l’égide d’Acti-Sports. Cependant, il est difficile d’y donner accès en raison du manque de sauveteurs.

«La formule à deux vitesses [ateliers web] est là pour rester, croit Vincent Brochu. Certains ne se déplaceraient peut-être pas pour des ateliers, mais aiment bien la possibilité de les faire à la maison avec un accompagnement virtuel. On va assurément conserver cette façon de faire.»

Notons également que la direction générale de l’organisme a été confiée à François-Xavier Hotte, qui obtiendra de l’aide de Guillaume Leblanc à titre d’adjoint.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires