La Ressourcerie des frontières fait don d’une cinquantaine de paires de patins

Par Vincent Cliche
La Ressourcerie des frontières fait don d’une cinquantaine de paires de patins
«On s'implique habituellement de façon plus discrète au sein de la communauté, mais là, on souhaite qu'un grand nombre de gens profitent de cette initiative», explique la directrice générale de la Ressourcerie des frontières, Claire Audet. L'organisme offre gratuitement toutes les paires de patins qu'il avait en stock dans ses magasins de Coaticook et Magog. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COATICOOK. La Ressourcerie des frontières se sent des plus généreuses. L’organisme a décidé d’offrir une cinquantaine de paires de patins à des familles dans le besoin pour qu’elles puissent, elles aussi, profiter du plein air sur les différentes patinoires de la région.

C’est la directrice générale Claire Audet qui a eu cette idée au retour des Fêtes. «Sur mon fil d’actualités sur Facebook, j’ai vu que Plein air Coaticook avait reçu un don d’équipements sportifs. Je trouvais ça vraiment super. J’ai voulu, à mon tour, faire ma part pour offrir des patins à des gens qui ne pouvaient peut-être pas se les permettre. Une fois l’équipement trouvé, la pratique du patin est tout à fait gratuite dans plusieurs parcs.»

Au total, vingt paires de patins pour hommes, une vingtaine pour dames ainsi qu’une dizaine pour les enfants sont à donner.

À peine lancée, l’initiative connaît déjà beaucoup de succès. «J’ai de nombreux appels. Il y a même des familles qui sont prêtes à faire un échange pour des patins qui ne font plus à leurs enfants. J’aimerais tellement en avoir davantage à donner», mentionne Mme Audet.

D’ailleurs, la directrice générale invite les gens à faire dons de leurs équipements de plein air. L’organisme se chargera ensuite de les remettre gratuitement à la communauté.

Pour faire une demande, on peut contacter la Ressourcerie via sa page Facebook, en message privé, ou par téléphone au 819 804-1018. «On convient alors d’une journée et d’une heure pour le ramassage, qui se fait sans contact et de façon sécuritaire», précise-t-on.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires