Le Rocket de Coaticook s’allie avec la nouvelle équipe junior de Sherbrooke

Par Vincent Cliche
Le Rocket de Coaticook s’allie avec la nouvelle équipe junior de Sherbrooke

BASEBALL. Le Rocket South Shore de Coaticook s’associe avec la nouvelle formation de baseball junior de Sherbrooke, offrant ainsi une nouvelle plateforme à quelques-uns de ses joueurs parfois sous-utilisés.

«Ça vient donner une autre option aux jeunes de calibre junior de jouer dans la région», avance d’abord le directeur général du Rocket South Shore de Coaticook, Éric Poulin.

Du côté de la nouvelle organisation de Sherbrooke, pilotée par Vincent Laroche, on tente d’obtenir le statut «junior AA».

Grâce à cette nouvelle entente, certains joueurs qui n’obtiennent pas beaucoup de temps de jeu chez le Rocket pourraient être prêtés à Sherbrooke. «Ce sera très bénéfique pour les deux organisations, croit M. Poulin. Pour notre formation, il y a certains joueurs qui sont sous contrat, mais qu’on ne peut utiliser sur le terrain. On veut quand même poursuivre leur développement. Ils pourront alors le faire, en situation de match, avec l’équipe de Sherbrooke. C’est une façon pour nous de garder un œil sur eux. Par le passé, il arrivait qu’on perde de vue certains joueurs, puisqu’on ne leur donnait pas assez de temps de jeu.»

«Là-bas, je suis certain qu’ils seront bien encadrés. Ce sont des gens compétents qui sont en place», rajoute le directeur général du Rocket.

Ce type d’association est chose courante dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. À Trois-Rivières, par exemple, les Aigles gèrent en effet l’équipe junior élite et junior AA. Pour Coaticook et Sherbrooke, ce seront cependant deux conseils d’administration différents.

Joueurs repêchés

Le Rocket South Shore de Coaticook tient à féliciter quatre de ses joueurs de la saison dernière qui ont été sélectionnés lors du repêchage de la Ligue de baseball majeur du Québec, tenu le 28 novembre dernier.

Carl Coutu (Cactus de Victoriaville), Samuel Champagne (Cardinaux de St-Jérôme), Jacob Laverrière-Ménard (Brock de Drummondville) et Samuel Tardif (Castors d’Acton Vale) ont tous trouvé une nouvelle maison dans la LBMQ. «C’est encourageant de voir que nos joueurs se font voir», lance M. Poulin.

Transaction

Même en saison morte, le Rocket a effectué une transaction avec le Royal de Repentigny, qui amène Gabriel Deblois vers Coaticook, en échange de choix au prochain repêchage. Les «mauves» vont donc chercher un joueur d’arrêt-court. «Ç’a été une position difficile à combler la saison dernière. On y a mis des joueurs dont ce n’était peut-être pas la bonne place pour eux. Ça explique peut-être nos difficultés à la défensive.»

«Au cours des prochaines saisons, on ne veut pas seulement devenir compétitif, comme on le disait, mais on veut gagner», affirme Éric Poulin.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires