La Maison de la famille de la MRC de Coaticook reçoit un financement bonifié

Par Vincent Cliche
La Maison de la famille de la MRC de Coaticook reçoit un financement bonifié
La directrice générale de la Maison de la famille de la MRC de Coaticook, Corinne Hamelin, accueille favorablement l'augmentation du financement de son organisme. (Photo : Le Progrès de Coaticook - Vincent Cliche)

COMMUNAUTAIRE. La Maison de la famille de la MRC de Coaticook a de quoi se réjouir. Le gouvernement bonifie en effet son financement. Celui-ci passera donc de 13 333 $ à 130 000 $ annuellement.

La nouvelle entente, d’une durée de cinq ans, réjouit la directrice générale de l’organisme, Corinne Hamelin. «C’est une augmentation très significative qui nous permettra de respirer et de poursuivre notre route vers la pérennité», estime-t-elle.

Cette reconnaissance du ministère de la Famille, l’organisme la doit en grande partie à la commission Laurent, croit la directrice générale. «L’une des recommandations du rapport était d’offrir un financement d’un minimum de 200 000 $ annuellement à des organismes communautaires et de la famille. C’était la première fois qu’il y avait une sortie publique pour reconnaître le rôle essentiel que jouent ces regroupements. On est un peu comme une deuxième maison pour les familles. C’est un milieu de vie et elles peuvent se sentir accueillies pareil comme à la maison», image Mme Hamelin.

De plus grands locaux

Depuis l’automne 2019, la Maison de la famille de la MRC de Coaticook occupe les anciens locaux de la firme Raymond Chabot, sur la rue Court, à Coaticook. «On était un peu à l’étroit par le passé [l’organisme était anciennement hébergé au Centre d’action bénévole de la MRC de Coaticook]. Là, on prend notre envol. On garde tout de même une belle collaboration avec le CAB, car c’est grâce à eux qu’on peut aujourd’hui voler de nos propres ailes», explique Corinne Hamelin.

L’équipe de la Maison de la famille compte aujourd’hui neuf membres, dont deux éducatrices, une intervenante familiale, un coordonnateur au projet de jumelage pour les nouvelles familles qui s’installent dans la région, deux accompagnatrices de milieu ainsi qu’une adjointe administrative. Un chargé de projet s’est récemment joint à ce cercle afin de piloter l’initiative «Familles enracinées». Celle-ci développera un volet d’économie sociale, afin de permettre un financement récurrent. «On souhaite ainsi augmenter la capacité de notre halte-garderie, car les besoins y sont de plus en plus grandissants», confirme la directrice générale.

L’organisme souhaite aussi, un jour, avoir pignon sur rue dans sa propre maison. «C’est le souhait de nos membres depuis la création du groupe», souligne Corinne Hamelin.

Notons que plus de 200 familles fréquentent la Maison de la famille chaque année. On y tient des rencontres hebdomadaires ainsi que des ateliers d’éveil à la lecture et l’écriture.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires