Une cérémonie du Jour du Souvenir en toute intimité à Coaticook

Par Vincent Cliche
Une cérémonie du Jour du Souvenir en toute intimité à Coaticook
Le Jour du Souvenir a été célébré de façon plus intime à Coaticook, le 11 novembre dernier. (Photo : gracieuseté - Bertrand Thibeault)

COATICOOK. Habituellement courue par une centaine de curieux, la cérémonie du Jour du Souvenir s’est déroulée en toute intimité, mercredi dernier (11 novembre), au cénotaphe du parc Chartier, à Coaticook.

«Il y en a qui pensent peut-être que cette journée a passé sous silence, mais, en temps de pandémie, je crois qu’il s’agissait de la bonne décision», lance l’ex-militaire Luc Marcoux.

«Dans les Forces armées, notre rôle a toujours été de protéger la population, rajoute-t-il. En tenant une cérémonie avec seulement quelques membres de la Légion, on protège nos citoyens pour éviter que le virus ne se propage.»

Vice-président de la Légion royale canadienne, filiale 026, Marc Dauphin partage la même opinion. «Le message était clair. Il ne fallait prendre aucun risque. Il n’y a eu que quelques personnes, la plupart, des ex-militaires, qui se sont déplacées pour cette toute petite cérémonie.»

Les gens qui souhaitent se remémorer les sacrifices des membres des Forces armées peuvent toujours le faire en se rendant, seuls ou avec les membres de leur famille immédiate, au parc Chartier, et prendre un moment de réflexion aux abords du cénotaphe.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Pierre Doyon
Pierre Doyon
6 mois

M. Rolland Lamontagne 98 ans, pour lui c’est une journée très importante.
Je suis très fier qu’il puisse participer à cette cérémonie.

Last edited 6 mois by Pierre Doyon